/news/homepage

Maria Mourani quitte le camp souverainiste

Le NPD ouvert à sa venue

Lisez la lettre de Maria Mourani

L'ancienne députée bloquiste Maria Mourani a indiqué mercredi dans une lettre ouverte qu'elle ne croyait plus à l'indépendance du Québec et qu'elle se ralliait donc au fédéralisme.

«J'en suis arrivée à la conclusion que mon appartenance au Canada, avec notamment la Charte canadienne des droits et libertés, protège mieux l'identité québécoise de toutes les citoyennes et de tous les citoyens du Québec. Je ne suis plus indépendantiste», a tranché la députée fédérale d'Ahuntsic, qui siège comme indépendante depuis son expulsion du Bloc québécois, au mois de septembre.

Mme Mourani explique dans sa lettre s'être mise en mode réflexion sur le mouvement indépendantiste à la suite de son exclusion du caucus bloquiste en raison de sa position sur le projet de la charte des valeurs et du rapprochement qu'elle avait fait avec le «nationalisme ethnique».

Elle a souligné dans sa lettre que le Parti québécois avait lancé «un débat qui divise et blesse des familles québécoises» sans avoir vérifié la légalité de ce qu'il propose.

«Qui l'eût cru! Le navire amiral de la souveraineté n'a plus rien à voir avec ce que j'ai connu. Il existe encore quelques leaders indépendantistes qui défendent une vision inclusive de l'identité québécoise, mais force est de constater qu'ils sont marginaux», a-t-elle déploré.

En entrevue à 100% Nouvelles au réseau LCN, Mme Mourani a assuré n'avoir été approchée par aucune formation politique, et ne pas avoir fait de démarches personnelles en ce sens.

«Je n'en suis pas rendue à cette étape dans ma réflexion, a-t-elle précisé. Je vais continuer à siéger comme indépendante», précisant qu'elle avait plusieurs dossiers à mener, notamment la défense des droits des femmes.

Mulcair ouvert

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, s'est dit prêt à accueillir la députée dans ses rangs, mais il a souligné que celle-ci devra auparavant se faire élire sous la bannière néo-démocrate.

«Maintenant que Mme Mourani pense comme nous, soit que la meilleure chose pour les Québécois est de continuer d'améliorer les conditions pour le Québec à l'intérieur du Canada, je crois qu'elle est une personne de grande valeur. Si elle veut prendre sa carte du NPD, je serai plus qu'ouvert», a indiqué M. Mulcair.

Pas de surprise au Bloc

Le Bloc québécois n'a pas été surpris par la sortie de Maria Mourani. «Il était clair pour nous, déjà, que Mme Mourani n'était plus souverainiste, a indiqué le Bloc québécois dans un communiqué. Ses propos depuis son départ du Bloc québécois, notamment son évocation du pouvoir de désaveu du fédéral et son encensement de la Charte canadienne, laissaient peu de doutes à cet égard.»

Le parti politique affirme que la décision de Mme Mourani est incompréhensible à ses yeux. «Le Bloc québécois est aux premières loges pour constater à quel point la Charte canadienne, qui a été imposée contre son gré au Québec, est un obstacle à la protection de l'identité québécoise», a plaidé la formation politique.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.