/news/homepage

Un père déchaîné commet l'irréparable

Drame de Sainte-Croix et Saint-Isidore

Nicolas Lachance et Catherine Bouchard

Incapable d'accepter sa rupture et le nouveau conjoint de son ex, un homme de Saint-Isidore s'est vraisemblablement vengé en assassinant l'une de ses filles, la mère de ses enfants et le nouveau copain de celle-ci, avant de tenter de mettre fin à ses jours.

Martin Godin, 54 ans, a été découvert dans un état critique par les policiers de la Sûreté du Québec à l'intérieur de sa résidence du 103, rang de la Grande-Ligne à Saint-Isidore, en Beauce, dans la nuit de samedi à dimanche. Avec lui dans la maison, ses deux filles gisaient au sol. Les policiers n'ont pu que constater le décès de l'aînée, Medora Godin, 13 ans.

Medora Godin (Photo Facebook)

Au moment de mettre sous presse, sa sœur Béatrice, 11 ans, reposait toujours dans un état critique à l'hôpital, tout comme son père, considéré comme le suspect numéro un dans cette horrible affaire, selon nos sources.

Circonstances nébuleuses

Les policiers se sont rendus à cette adresse après avoir découvert, plus tôt en soirée, deux corps inanimés à l'extérieur d'un chalet de Sainte-Croix de Lotbinière, à 66 km de là. La mère des deux filles de Godin, Nancy Samson, 44 ans, et son nouveau conjoint, Benoît Daigle, 39 ans, reposaient sans vie en bordure de cette résidence de la côte des Bouleaux, une rue privée, située près du fleuve.

«À l'arrivée des policiers à Sainte-Croix, l'une des victimes était encore en vie, précise Mélanie Dumaresq, de la Sûreté du Québec. Son décès a été constaté sur place quelques minutes plus tard», a indiqué la porte-parole, ajoutant que des «éléments d'enquête» découverts sur place ont mené à la découverte des corps de Godin et de ses filles à Saint-Isidore.

Saint-Isidore (crédit photo: Agence QMI)

Bien peu de détails étaient connus, dimanche soir, quant aux circonstances dans lesquelles Martin Godin, un éleveur de chiens et propriétaire de chenil, a pu commettre l'irréparable. Il semble toutefois que sa récente séparation avec Nancy Samson créait des remous. Selon nos sources, Martin Godin n'appréciait pas que son ex ait refait sa vie avec Benoît Daigle, un homme qui a déjà été accusé d'actes pédophiles il y a quelques années.

Consternation

Dans l'entourage de Benoît Daigle, tous semblaient savoir que la séparation de sa nouvelle conjointe créait des remous. «Il nous a dit que ça faisait juste un mois qu'il la fréquentait - peut-être plus- plus régulièrement. Elle était en train de divorcer et ça brassait», a confié au Journal de Québec, Marie Hamel, voisine de Benoît Daigle.

Selon un autre voisin de Daigle, la vengeance pourrait être à l'origine du drame. «Ça ne peut pas être autre chose qu'un règlement de comptes», estime Gervais St-Onge.

La voisine la plus proche du chalet de M. Daigle, Sabryna Labrecque, a quant à elle souligné que la relation entre Daigle et Samson avait été gardée secrète pendant un certain temps.

Dans la même catégorie