/regional/montreal/montreal

Le Nacho Libre forcé de s'excuser

Blagues qui tournent en controverse

Après avoir publié des blagues que plusieurs ont qualifiées de mauvais goût sur sa page Facebook, le Nacho Libre a été forcé de s'excuser au cours des dernières heures devant la controverse qui prenait sans cesse de l'ampleur.

«Nous sommes conscients et très sensibles à la controverse soulevée par des statuts publiés récemment sur notre page Facebook. Nous tenons à préciser qu'en aucun cas notre intention était d'offenser, d'insulter qui que ce soit ou de banaliser quelconque injustice. [...] Il s'agit d'une grave erreur de jugement de notre part et nous vous prions d'accepter nos excuses les plus sincères», a écrit l'établissement du quartier Rosemont sur le populaire réseau social, hier.


Cliquez pour agrandir l'image (Capture d'écran de Facebook)

Plus tôt cette semaine, le Nacho Libre avait publié une photo d'une ardoise devant l'établissement sur laquelle on pouvait lire : «Pick-up line d'aujourd'hui: "Est-ce que ce mouchoir sent le chloroforme?"», accompagné de l'expression «lol» («laughing out loud» en argo Internet).

Le bar avait également inscrit le statut: «J'aime ma bière comme j'aime ma violence: domestique».


(Capture d'écran de Facebook)

Ces blagues ont rapidement été critiquées sur les différents médias sociaux.

Dans son message d'excuse, le Nacho Libre affirme que son «humour noir et décalé» est généralement «très bien reçu», mais reconnaît que, cette fois, «la blague était de très mauvais goût».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.