/news/world

La folle rumeur sur l'application Talking Angela

Créée par un réseau pédophile?

Talking Angela (Angela qui parle), une application pour téléphones intelligents et tablettes électroniques qui met en vedette un beau chat blanc qui joue aux questions réponses avec les utilisateurs, fait de nouveau parler de lui sur les réseaux sociaux et inquiètent de nombreux parents.

Plusieurs messages, certains vieux d'un an, ont envahi Facebook et Twitter ces derniers jours prétendant que l'application n'est pas sécuritaire et a été créée par un réseau pédophile ou des pirates informatiques qui cherchent à obtenir le plus d'informations possibles sur de potentielles victimes.

Le message suivant a été partagé plusieurs milliers de fois, suscitant beaucoup de questions autant chez les adultes que chez beaucoup d'adolescents.

«AVERTISSEMENT POUR TOUS LES PARENTS AYANT DES ENFANTS QUI ONT DES APPAREILS ÉLECTRONIQUES, EX : IPOD, TABLETTES ETC.... IL YA UNE APPLICATION QUI S'APPELE TALKING ANGELA QUI POSE DES QUESTIONS AUX ENFANTS COMME : LEURS NOMS, OÙ ILS HABITTENT, NOMS DE LEURS ECOLES ET PEUT MÊME PRENDRE DES PHOTOS DE LEURS VISAGES EN APPUYANT SUR LE COEUR ROSE SITUÉ AU COIN INFÉRIEUR GAUCHE SANS QUE LES ENFANTS LE REALISENT. CETTE APPLICATION EST CRÉE PAR DES PEDOPHILES. S'IL VOUS PLAÎT VÉRIFIEZ LES TABLETTES DE VOS ENFANTS POUR S'ASSURER QU'ILS N'ONT PAS CETTE APP!!! S'IL VOUS PLAÎT TRANSMETTRE CE MESSAGE À VOS AMIS ET LES MEMBRES DE LA FAMILLE QUI ONT DES ENFANTS!!!»

Les internautes se sont aussi mis à traquer les moindres détails de cette application.

Partageant sans aucune preuve de vérité des photos montages zoomant sur les yeux du chat, ils tentent de montrer un homme «vieux et effrayant» ou un «hacker pédophile» dans les pupilles du personnage.

(Photo tirée de Facebook)

D'autres pensent que l'option caméra et appareil photo de l'application permet à un correspondant de voir chez eux, comme en témoigne ce commentaire déposé sur un évènement Facebook «Talking Angela crée par un pédophile?»

(Capture d'écran Facebook)

Les développeurs de cette application, qui avaient déjà démenti l'information en février 2013, ont une nouvelle fois déclaré ce mois-ci au quotidien USA Today que «l'application est basée sur un logiciel de chat par robot, et il n'est pas possible pour un être humain de se faire passer pour Angela. Il est assez facile d'obtenir l'illusion que vous parlez à une personne réelle, mais elle il est physiquement impossible d'avoir quelqu'un derrière l'application».

Une application pas dangereuse mais...

Sur son blogue, le spécialiste techno François Charron estime que l'application n'est pas dangereuse si le mode enfant est activé.

Selon lui, «le problème potentiel avec l'application Talking Angela, c'est qu'elle propose deux modes et qu'il est très facile de passer de l'un à l'autre».

Un autre spécialiste des nouvelles technologies, Stuart Dredge du quotidien anglais The Guardian, croit lui aussi que, même si les messages qui circulent en ce moment ne sont pas vrais, l'application n'est pas pour autant à laisser être utilisé n'importe comment.

Il dénonce également la trop grande facilité de changement de mode entre celui des adultes et des enfants et celle de pouvoir activer très facilement la caméra de l'appareil utilisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.