/regional/montreal/montreal

Publicité «francophobe» pour vendre des vêtements

Une publicité de Moose Knuckles fait réagir

Une compagnie de vêtements d'extérieur a choisi l'image du FLQ pour vendre ses produits. La publicité très léchée, où la qualité de l'image rivalise à celle de films, raconte l'histoire d'un groupe paramilitaire québécois qui lance une attaque au Canada anglais.

Le scénario se déroule ainsi. Le FUQ, la Fédération unilatérale du Québec, une milice paramilitaire qui achète des armes illégalement, entraîne ses troupes pour attaquer l'Alberta et s'emparer de son pétrole.

Une approche un peu extrême? La compagnie Moose Knuckles croit que non, et pousse l'explication en ravivant un passage sombre de l'histoire de la province. «Québec est la seule province à avoir créé une armée séparatiste. Il est donc normal d'y camper l'histoire», dit Will Poho, le fondateur de Moose Knuckles et concepteur de la publicité.

Sans hésiter, il ajoute que, selon lui, le mouvement des carrés rouges n'était pas loin de se transformer en une sorte de F.U.Q, l'armée créée pour cette publicité.

La Société Saint-Jean-Baptiste croit qu'il est clair qu'il s'agit de francophobie et a qualifié la publicité de «raciste».

Pourtant, le propriétaire de la compagnie, dont les bureaux sont à Montréal, croit que cette publicité dépeint un climat existant et qu'il s'agit d'une satire et non d'une critique ou d'une attaque.

Un politicologue et un sexologue rencontrés par TVA Nouvelles sont d'avis qu'il y a débordement. «J'ai trouvé ça très malsain», affirme Christian Dufour, politicologue, qui ne croit pas que nulle part ailleurs au Canada, ce type de «parallèle douteux» soit toléré.

La sexologue Jocelyne Robert, elle, dénonce l'utilisation, une fois de plus, du corps de la femme comme objet pour passer un message qui au final, n'est pas très clair. «C'est l'érotisation de la violence, c'est laisser passer le message que la sexualité, que l'érotisme, c'est comme ça que ça marche, c'est comme ça que ça se passe.»

Selon un reportage de Michel Jean