/regional/montreal/montreal

Propos francophobes d'un conseiller?

Aéroport Montréal-Trudeau

Un conseiller municipal de Montréal a tenu des propos que certains qualifient de francophobes. Jeremy Searle a en effet estimé que c'est la prédominance du français qui chasse de gros transporteurs aériens de l'aéroport de Montréal.

Cette déclaration de M. Searle a été faite lundi, en pleine séance du conseil d'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Jeremy Searle (TVA Nouvelles)

S'adressant à ses collègues conseillers ainsi qu'au public qui s'était déplacé pour assister à la séance du conseil d'arrondissement, Jeremy Searle a expliqué que «le problème à l'aéroport Montréal-Trudeau, c'est qu'ils n'utilisent pas l'anglais».

«La langue mondialement parlée, c'est l'anglais. Vous ne réussirez pas à attirer de gros transporteurs autrement. C'est le gouvernement provincial qui régit l'affichage au Québec. Si vous n'avez pas de grands panneaux d'affichage en anglais, vous n'aurez pas de gros transporteurs.»

En réaction, le porte-parole de la Société Saint-Jean-Baptiste, Mario Beaulieu, a estimé que la déclaration de M. Searle était «loufoque et méprisante».

«Ces propos semblent revendiquer l'unilinguisme anglais. On sait qu'à l'aéroport, tout est bilingue», a-t-il dit.

«M. Searle a aussi dit: "arrivez au 21e siècle". Or, nous on lui dirait, "arrêtez de vous comporter en colonisateur anglais du 19e siècle comme des Lord Durham ou des Jonathan Sewell". Je pense que ça n'a pas de bon sens, ça dépasse les limites.»

Invité à réagir, Jeremy Searle n'a pas rappelé de TVA Nouvelles.

Incorrect or missing Brightcove Settings