/news/politics

Pierre Karl Péladeau candidat pour le PQ

Circonscription de Saint-Jérôme

TVA Nouvelles

L'homme d'affaires Pierre Karl Péladeau a mis fin aux rumeurs dimanche en confirmant qu'il se présentait pour le Parti québécois dans la circonscription de Saint-Jérôme.

C'est la première ministre Pauline Marois qui a annoncé la candidature de M. Péladeau.

«Il envoie un signal puissant d'engagement envers le Québec, a-t-elle soutenu. Je suis convaincue qu'ensemble, nous allons accomplir de grandes choses pour le Québec.»

Prenant la parole, l'homme d'affaires a indiqué que c'était une immense fierté de joindre le Parti québécois. «C'est une très grosse journée pour moi», a souligné M. Péladeau.

Pierre Karl Péladeau et la chef du Parti québécois Pauline Marois (Crédit photo: Annie T. Roussel, Agence QMI)

Après avoir remis, dimanche matin, sa démission de tous les postes qu'il occupait dans l'entreprise Québecor Média, Pierre Karl Péladeau a fait savoir qu'il avait l'intention de faire du Québec un pays.

«Mon adhésion au Parti québécois est une adhésion à des valeurs les plus profondes et les plus intimes, c'est-à-dire faire du Québec un pays», a-t-il dit.

«J'entends travailler avec passion, énergie, intégrité et pourquoi pas, détermination», a-t-il indiqué.

«Aujourd'hui, je fais le choix de servir les Québécois et de me consacrer notamment à la prospérité économique du Québec», a-t-il précisé dans son discours.

«Au plan économique, je suis conscient que les défis sont nombreux, a-t-il mentionné. Je sais qu'il nous faudra faire preuve d'audace pour les Québécois en sortent gagnants. Au sein du PQ et sous le leadership de la [première ministre], j'ai le goût de relever le défi de l'entrepreneurship et de la propriété de nos entreprises. J'ai le goût de travailler à assurer notre prospérité nationale ainsi qu'à toutes les familles québécoises.»

Le nouveau candidat péquiste s'est aussi exprimé sur son choix de la circonscription de Saint-Jérôme.

«Le nord, les Laurentides, c'est profondément ancré dans mon identité, a-t-il dit. J'y ai grandi, j'y ai passé mon adolescence, c'est où j'ai vécu probablement les meilleurs moments de ma vie. Ça me fait très chaud au cœur de me retrouver là où j'ai passé d'aussi bons moments.»

Rumeurs

Des rumeurs persistantes de sa candidature ont circulé dans les dernières semaines, mais le principal intéressé a nié à plusieurs reprises une possible implication en politique active.

Le 26 février dernier, il avait de nouveau réfuté les rumeurs, lors d'une conférence devant les membres de la Chambre de commerce de Lévis. «Je ne voudrais pas faire des commentaires ad vitam aeternam, je ne me présenterai pas», avait-il dit.

(Crédit photo: Annie T. Roussel, Agence QMI)

«Mme Marois, c'est une partisane du Oui. Elle est convaincante et déterminée», a souligné le principal intéressé, interrogé sur sa candidature.

Il y a un an, M. Péladeau avait surpris tout le monde en annonçant qu'il quittait la direction de Québecor.

M. Péladeau était toutefois demeuré le vice-président du conseil d'administration de Québecor, propriétaire du Journal de Montréal et du Journal de Québec, en plus d'occuper les postes de président des conseils d'administration de Québecor Media et de TVA.

Depuis, il a été nommé président du conseil d'administration d'Hydro-Québec par le gouvernement Marois.

Lors de la dernière élection de Saint-Jérôme, la circonscription avait été gagnée par Jacques Duchesneau, de la Coalition avenir Québec (CAQ). Il avait remporté les suffrages par 897 voix, devant le péquiste Gilles Robert.

Avant le déclenchement de la campagne, Jacques Duchesneau a fait savoir qu'il ne sollicitera pas un nouveau mandat.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie