/news/homepage

La politique de l'eau à l'avant-plan

Parti québécois

Simon Dessureault

Le Parti québécois (PQ) s'engage à renforcer la Politique nationale de l'eau qu'il avait adoptée en 2002 s'il est élu majoritairement le 7 avril prochain.

La première ministre Pauline Marois a mentionné qu'elle en faisait un engagement électoral alors qu'elle était de passage à la Station de traitement des eaux usées de Repentigny, vendredi après-midi.

«Nous nous engageons à tenir un grand rendez-vous sur l'eau pour renforcer notre politique nationale de l'eau. On va travailler avec les acteurs du milieu afin de préserver cette richesse irremplaçable que constitue notre eau», a affirmé Mme Marois, qui était accompagnée des candidats de Repentigny (Scott McKay), de Terrebonne (Mathieu Traversy, de Berthier (André Villeneuve) et de Masson (Diane Gadoury Hamelin) lors de cette annonce.

«Les libéraux n'ont absolument rien fait pour protéger notre ressource la plus précieuse. Ils ont tabletté notre Politique», a ajouté Mme Marois.

Lors de ce rendez-vous, le PQ déterminera les actions prioritaires à poser pour l'avenir.
«Nous identifierons les meilleurs moyens pour doter la Politique nationale de l'eau de moyens financiers adéquats, a mentionné Mme Marois. Nous évaluerons également les gestes qu'il faudra poser pour garantir un meilleur accès au cours d'eaux douces. L'eau est notre patrimoine naturel collectif, c'est une source de fierté que nous avons pour devoir de préserver pour les générations futures.»

Le fleuve Saint-Laurent

Il a aussi été question de doter le fleuve Saint-Laurent d'un statut particulier lors de cette visite de Mme Marois.

«Nous nous engageons également à accorder un statut de patrimoine naturel au fleuve Saint-Laurent, a-t-elle précisé. Ce statut témoignera de l'importance du Saint-Laurent pour les Québécois autant que de notre engagement à le protéger», a aussi dit Mme Marois.

La première ministre a aussi promis qu'après avoir mené une consultation, le PQ adoptera une loi pour protéger adéquatement les milieux humides aux Québec.

Le Québec compte 3% des réserves d'eaux douces de la planète.

Dans la même catégorie