/regional/montreal/montreal

1000 arbres abattus à Montréal

L'agrile du frêne continue ses ravages

Les ravages de l'agrile du frêne se multiplient à Montréal et selon les premières estimations, près de 1000 arbres devront être abattus au cours des prochains mois.

Une situation difficile, qu'a décriée le maire d'Anjou, Luis Miranda, alors qu'Hydro-Québec s'apprête aussi à abattre des arbres sur son territoire à proximité d'une ligne électrique.

«On a un parc où tous les arbres seront abattus à cause de l'agrile du frêne et Hydro-Québec prévoit aussi abattre des arbres. Ça fait beaucoup», a-t-il expliqué.

«Au prochain conseil, nous allons adopter une résolution pour qu'Hydro-Québec sursoie son abattage le temps qu'on reboise. On ne peut pas se permettre de raser un quartier», a-t-il indiqué.

(Crédit photo: archives Agence QMI)

L'insecte gagne du terrain

Ailleurs à Montréal, le parasite venu d'Asie ne cesse de gagner du terrain. De plus en plus d'arrondissements doivent procéder à l'abattage d'arbres.

Lors du Sommet sur l'agrile du frêne, organisé au début du mois par le responsable du dossier à la Ville, Réal Ménard, on rapportait que 205 arbres ont été dépistés positifs. Une centaine d'arbres devront aussi être abattus en raison de leur état de détérioration.

«La situation est beaucoup plus grave qu'elle ne paraît. En trois ans, on voit que l'insecte a multiplié son infestation et si on attend une année de plus avant d'agir, attendez-vous à voir le nombre d'arbres abattus exploser», prévient Dan Kneeshaw, professeur au département des sciences biologiques de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Urgence d'agir

M. Kneeshaw estime que Montréal et les villes liées devront agir rapidement si on ne souhaite pas voir un scénario catastrophique se produire comme ce fut le cas dans plusieurs villes américaines.

«Ça ne m'étonnerait pas de voir le nombre d'arbres à abattre grimper à 10 000 l'an prochain», dit-il.

Selon lui, la question à se poser n'est pas à savoir si la Ville à les moyens d'agir, mais plutôt si elle a la volonté de le faire.

«C'est un choix et lorsqu'on entend la Ville dire qu'elle veut augmenter son couvert arborescent, pour moi c'est un rêve. Si on souhaite accroître l'indice de canopée et diminuer les îlots de chaleurs, il faut agir rapidement», estime-t-il.

Arrondissements qui ont annoncé l'abattage d'arbres

- Rosemont-La-Petite-Patrie: 300
- Ville-Marie: 250
- Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce: 180
- Mercier-Hochelaga-Maisonneuve: 154
- Verdun: 61
- Anjou: 20

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.