/news/homepage

«Révolution» dans le traitement de l'hépatite C

Nouveaux médicaments

Un nouveau médicament contre l'hépatite C, efficace même sur les patients ayant développé une cirrhose, va bientôt révolutionner les traitements contre cette grave maladie.

Le Dr Réjean Thomas a qualifié cette avancée de véritable révolution médicale, la comparant à l'arrivée de la trithérapie dans la lutte contre le VIH.

Le fondateur de la Clinique médicale l'Actuel, à Montréal, et médecin affilié au Centre hospitalier universitaire de Montréal, a précisé que 250 000 Canadiens sont atteints d'hépatite C, et 200 millions de personnes à travers le monde.

Le médicament développé par la firme pharmaceutique AbbVie en est à la phase 3 des études cliniques. Il a démontré une efficacité dans près de 100% des cas, et ce en à peine 12 semaines de traitement.

Il est efficace à 92% chez les patients qui sont habituellement très difficiles à traiter, ceux ayant développé une cirrhose.

Jusqu'à présent, le seul traitement contre l'hépatite C existant, des injections d'interféron, durait 48 semaines et n'était efficace que dans 40% des cas. Par ailleurs, les nombreux effets secondaires poussaient beaucoup de patients à l'abandonner en cours de route. Ce nouveau médicament est donc extrêmement prometteur et soulève l'enthousiasme du corps médical.

Le Dr Thomas a précisé que le virus de l'hépatite C se propage généralement par le sang (injection de drogues notamment), plus rarement par les relations sexuelles, ainsi que de la mère à l'enfant. Dans les pays en voie de développement, les seringues réutilisées dans les hôpitaux sont un vecteur de transmission de la maladie.

L'hépatite C peut progresser pendant plusieurs années sans que l'on remarque les symptômes. C'est la raison pour laquelle un tiers des patients n'apprennent leur maladie que lorsqu'ils sont déjà à un stade très avancé.

Les résultats des tests cliniques sur ce nouveau traitement ont été présentés lors du congrès annuel de la European Association for the Study of the Liver.