/news/homepage

Julie Boulet crée un malaise au caucus libéral

Témoignage à la commission Charbonneau

Le premier ministre Philippe Couillard n'a pas l'intention d'éjecter Julie Boulet du caucus libéral... pour l'instant.

«Actuellement, elle demeure membre du caucus», a-t-il laissé tomber jeudi, à l'entrée d'une réunion de ses députés à l'Assemblée nationale.

Le sort de la députée de Laviolette semble toutefois incertain à long terme. «On va voir le témoignage, on va voir le rapport, actuellement, j'ai toujours dit ça, que la présence de quelqu'un à une commission ou à la commission Charbonneau en particulier ne signifie en rien une culpabilité, surtout pas au stade actuel de l'enquête», a insisté le chef libéral.

L'appui de certains de ses collègues semble ramollir.

«Je pense que Mme Boulet a des décisions à prendre elle-même», a lancé la ministre Francine Charbonneau aux journalistes, avant de rejoindre ses collègues en caucus.

Le témoignage de l'ex-ministre des Transports a semé la consternation au cabinet Couillard. Julie Boulet a déclaré mercredi à la juge France Charbonneau qu'elle n'était pas au courant des objectifs de financement de 100 000$ qu'avaient les ministres sous Jean Charest.

Philippe Couillard, qui fut membre du cabinet Charest à l'époque, et plusieurs autres ministres ont pourtant confirmé qu'ils étaient au courant des montants qu'ils devaient amasser pour le Parti libéral.

«Comme dans tous les partis politiques, les gens connaissaient les objectifs de financement», a soutenu le premier ministre.

Marguerite Blais, Christine St-Pierre, Yves Bolduc et Sam Hamad ont tous admis qu'ils étaient au courant de la cible de 100 000 $. Seul Pierre Moreau, qui n'est devenu ministre qu'en 2009 sous l'ère Charest, ne connaissait pas cet objectif de financement.

M. Couillard a d'ailleurs tenté de se faire rassurant. «Le système actuel de financement rend ces situations à toutes fins pratiques impossibles. Maintenant qu'on a un financement populaire à 100$ maximum, ces questions ne se posent plus et c'est une très bonne chose», a-t-il insisté.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie