/news/homepage

Plus de 200 animaux saisis à Bonsecours

Usine à chiots démantelée

La deuxième plus importante saisie de chiens au Québec est survenue dans une ferme de Bonsecours, en Estrie, vendredi.

La ferme d'élevage Les p'tites pattes poilues, située sur la route 220, comptait 212 chiens et 12 chats.

«Plus de 200 chiens et chiots étaient gardés dans cet horrible endroit, condamnés à vivre dans des cages inappropriées et dans des odeurs d'ammoniac insupportables, a affirmé dans un communiqué, vendredi, l'organisme Humane Society International du Canada, qui a participé à l'opération. Ces chiens avaient des problèmes de peau et d'yeux, des infections et du pelage mal entretenu. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir les sauver.»


(Crédit photo: Agence QMI)

La saisie a été orchestrée par la Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), la HSI/Canada et la Sûreté du Québec.

«On effectue cette saisie à la suite d'une visite récente de nos inspecteurs pour non-respect de certaines normes, dont le Règlement sur la sécurité et le bien-être des chiens et des chats», a expliqué Kathy Bergeron, porte-parole de la SPA de l'Estrie, en sortant du bâtiment où s'affairait une trentaine d'intervenants.

L'impressionnant déploiement a nécessité l'utilisation d'une multitude de cages de transport pour chacun des animaux, qui ont été déposées devant la grange. Malgré d'assourdissants aboiements, les chiens ne semblaient pas agités outre mesure.

Sur place, les animaux ont été immédiatement soumis à un examen sommaire effectué par un vétérinaire. Par la suite, chaque cage de transport a été installée dans un camion.

«D'avoir des chiens en aussi grand nombre, qui sont complètement mis à part d'une maison, pour nous, ce n'est pas de l'élevage éthique ou responsable. Et malheureusement, il y a encore beaucoup d'endroits comme ça au Québec», déplore Ewa Demianowicz, de l'organisme Humane Society International.


(Crédit photo: Agence QMI)

«Pour ce qui est des chiens, en raison de leur grand nombre, ils seront acheminés au refuge d'urgence du MAPAQ. Ils vont recevoir tous les soins que requiert leur état de santé. Par la suite, on va tenter de planifier une adoption de ces animaux-là», a dit Mme Bergeron.

Selon cette dernière, les 12 chats pourront, eux, être abrités dans les locaux de l'organisme à Sherbrooke.

Saisie record

Jamais auparavant, la SPA de l'Estrie avait procédé à une aussi vaste saisie d'animaux.

«C'est la plus importante saisie depuis que la SPA Estrie existe, depuis 35 ans. La dernière remonte à au moins une vingtaine d'années avec autour de 180 chiens», a expliqué Mme Bergeron.L'éleveur, qui n'en est pas à ses premières offenses, est passible d'amendes pouvant varier entre 600 et 12 000 dollars. Il pourrait aussi perdre son permis d'exploitant.

Au MAPAQ, Valérie Roy, chef de cabinet du ministre Pierre Paradis, rappelle que le ministre responsable de la région de l'Estrie a déjà fait savoir que la protection des animaux est l'une de ses priorités et que des resserrements législatifs sont à prévoir.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings