/finance/homepage

Les banques canadiennes sont les plus généreuses

Les banques canadiennes sont les plus généreuses

TVA Nouvelles

Lire aussi : Des profits trimestriels de 7,73 G$ pour les banques

Les banques canadiennes attirent de plus en plus les investisseurs à la recherche de rendements plus élevés en raison des importants dividendes versés aux actionnaires.

Une analyse effectuée par l’agence Bloomberg indique qu’elles versent des dividendes plus importants que les institutions financières européennes et américaines de taille comparable.

En tenant compte des derniers résultats trimestriels des banques canadiennes, le rendement du dividende annuel est passé de 3,5 % à 4,2 %.

Les institutions financières canadiennes ont été nommées les plus solides au monde pendant six années consécutives par le Forum économique mondial.

Elles ont été en mesure d’augmenter leurs profits pendant et après la dernière crise financière alors que plusieurs autres banques à travers le monde n’ont pas été capables d’afficher des résultats positifs sur une aussi longue période.

«Les banques canadiennes sont attrayantes pour les investisseurs à la recherche de sécurité et de stabilité dans leurs placements avec un rendement annuel du dividende de près de 4 % et un bon potentiel d’appréciation du capital», a indiqué John Aiken, analyste pour la firme Barclays Capital.

Les six grandes banques canadiennes ont dévoilé au cours des derniers jours leurs résultats du deuxième trimestre avec des revenus dépassant les attentes des analystes.

La Banque CIBC, la Banque de Montréal, et la Banque Nationale ont augmenté leur dividende de 2 % à 4,3 %.

Sur une base annuelle, c’est la Banque Nationale qui offre le dividende le plus élevé.

Par ailleurs, les banques du pays retournent à leurs actionnaires entre 40 % et 50 % de leurs revenus sous forme de dividende.

Les bons rendements du dividende des banques canadiennes ont toutefois un coût pour les investisseurs. Ainsi, les actions se vendent plus cher que la plupart des autres institutions bancaires américaines et européennes.

Voici le rendement annuel du dividende des banques canadiennes:

Banque Nationale: rendement annuel de 4,2 %, dividende trimestriel de 48 cents par action ordinaire.

Banque de Montréal (BMO): rendement de 4,1 %, dividende trimestriel de 78 cents par action ordinaire.

CIBC: rendement de 4,1 %, dividende trimestriel de 1 $ par action ordinaire.

Banque Royale: rendement de 3,8 %, dividende trimestriel de 74 cents par action

Banque Scotia: rendement de 3,7 %, dividende trimestriel de 67 cents par action

Banque TD: rendement de 3,5 %, dividende trimestriel de 49 cents par action

En ce qui concerne la Banque Laurentienne, elle est exclue du classement en raison de sa faible capitalisation boursière de 1,3 milliard $, ce qui est bien en deçà de la capitalisation boursière de la plus grande banque canadienne. La Royale a une valeur à la cote de 108 milliards $ tandis que la sixième banque du pays, la Banque Nationale, a une capitalisation boursière de 15 milliards $.

 

Dans la même catégorie