/news/culture

«Vous voyez assez de cellulite et de vergetures»

Publicité du magazine Summum

«Oui, on retouche nos photos. Parce que vous voyez assez de cellulite et de vergetures dans une journée...» C'est ce qu'on peut lire dans une publicité du magazine Summum.

La publicité avait d'abord été affichée cet hiver, mais vient de refaire surface sur les réseaux sociaux et suscite un véritable tollé.

Le magazine québécois a habitué ses lecteurs à des campagnes publicitaires qui pouvaient déranger, mais celle-ci a fait particulièrement réagir les internautes.

(Crédit photo: Gracieuseté)

«Je suis extrêmement déçue, mais pas étonnée de la part de Summum», a affirmé Léa Clermont-Dion, auteure du livre La revanche des moches, en entrevue sur les ondes de LCN.

«Je trouve que c'est un manque d'intelligence de leur part. Ces lecteurs-là ont des femmes, des femmes qui sont préoccupées par leur apparence», a ajouté l'auteure, inquiète de l'effet de ce genre de publicité sur les Québécoises.


(Crédit photo: gracieuseté)

«C'est stupide de faire ça, je n'ai pas l'impression que ça va aider le cas de Summum quand on sait que 35 % de la population n'est pas bien dans sa peau et veut maigrir.»

«Pourquoi faut la masquer?», se demande Léa Clermont-Dion, faisant référence à la cellulite des femmes.


(Crédit photo: gracieuseté)

«Il y a 5 % de la population qui correspond aux critères de beauté. Est-ce que c'était vraiment nécessaire d'aller là? C'est la question que je me pose, a-t-elle souligné. On est écœurées de se faire vendre un rêve qui est irréaliste et de traiter ce sujet de la sorte c'est extrêmement malhabile.»

Léa Clermont-Dion espère que les lecteurs de ce magazine québécois vont réagir à cette campagne de publicité.

Summum se défend

La rédactrice en chef du magazine pour hommes soutient que cette publicité n'est pas sexiste.

«C'est tellement pas les femmes qu'on vise en général, c'est vraiment une publicité pour aller chercher nos hommes lecteurs qui connaissent très bien le magazine Summum, ceux qui sont habitués de nous lire depuis plus de 10 ans maintenant», a expliqué Natacha Gilbert.

La rédactrice en chef croit que les hommes ne veulent pas voir de la cellulite et des vergetures dans le magazine. «Achetez le magazine Summum avec de belles filles, pas avec des filles qui ont des petits défauts», a lancé Natacha Gilbert comme invitation aux Québécois.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.