/news/law

Sona fixé le 14 août

Appels robotisés

TVA Nouvelles

Le procès de Michael Sona, seule personne accusée dans le scandale des appels robotisés illégaux lors de l'élection fédérale de 2011, s'est clôturé lundi, à Guelph, en Ontario. Il connaîtra son sort le 14 août.

La Couronne affirme que Sona, ancien responsable des communications pour le candidat conservateur dans Guelph, a acheminé des milliers d'appels téléphoniques automatisés trompeurs à des électeurs de la circonscription. Les appels mentionnaient que leur bureau de vote avait changé.

Quatre témoins de la Couronne ont indiqué au tribunal que l'accusé s'était vanté d'avoir fait les «robocalls». Le témoin vedette de la Couronne et ancien collègue de travail de Sona durant la campagne électorale, Andrew Prescott, a affirmé que Michael Sona était responsable des appels.

L'avocat de l'accusé a toutefois dit que le témoignage de M. Prescott n'était pas fiable et contenait des contradictions. La défense a avancé que les anciens collègues de Sona, qui ont témoigné contre lui, ne se souvenaient pas convenablement des événements.

Sona est accusé d'avoir empêché ou d'avoir tenté d'empêcher des électeurs de voter. Il est passible d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement s'il est trouvé coupable.