/news/homepage

Manque de connaissances en allaitement ?

Médecins canadiens

TVA Nouvelles

Les médecins canadiens manquent de connaissance en matière d'allaitement, a constaté une nouvelle étude menée par le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO).

L'équipe de chercheurs du CHEO a interrogé des pédiatres, des médecins de famille et des résidents en médecine de partout au pays. Les scientifiques ont fixé à 70% la note acceptable à l'examen d'évaluation des connaissances, soit la note de passage des pédiatres à leur examen de spécialité en pédiatrie du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

L'étude a permis de constater que les connaissances des médecins canadiens en matière d'allaitement laissaient à désirer alors que la note moyenne à l'examen a été sous la barre des 70%. Les chercheurs ont relevé des lacunes notamment au sujet des techniques d'allaitement appropriées et de la prise du sein ainsi qu'un manque de recommandations sur la production de lait et les tire-lait.

«La plupart des médecins pourraient profiter d'une meilleure formation et d'un plus grand appui pour améliorer les soins prodigués aux bébés et aux mères», a indiqué la Dre Catherine Pound dans un communiqué du CHEO.

«Les mères doivent savoir que leur médecin n'a peut-être pas les compétences ou la confiance pour les aider à allaiter. Ne vous découragez pas - l'allaitement est simplement trop important - et, pour l'instant, cherchez du soutien et des renseignements ailleurs», a-t-elle ajouté.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans le Journal of Human Lactation.