/regional/sherbrooke/centreduquebec

Une aide supplémentaire de 60M$ à Lac-Mégantic

Gouvernement Couillard

Québec fournira une aide supplémentaire de 60 millions $ pour la reconstruction et la relance de Lac-Mégantic, plus d'un an après la tragédie ferroviaire qui a détruit une partie de la localité.

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a indiqué dimanche matin que les sommes contribueront à indemniser les victimes, à permettre la reconstruction du centre-ville, de la zone commerciale et à la revitalisation du secteur Fatima.

Le tout dans le but d'aider les résidents à «reprendre une vie normale» et à assumer des coûts directs pour lesquels il n'existe aucune autre forme de soutien financier.

M. Moreau a souligné l'importance de «reconstruire un milieu de vie à l'image des gens qui habitent cette ville», lors du point de presse auquel participaient aussi la mairesse de Lac-Mégantic, madame Colette Roy Laroche, ainsi que les députés Pierre Paradis et Ghislain Bolduc.

Une partie de la somme, soit 37 millions $, ira aux propriétaires et commerçants dont les bâtiments se trouvent dans la zone sinistrée.

«Tous vont bénéficier d'avantages intéressants afin de se relocaliser ici, à Lac-Mégantic», a souligné M. Moreau. Ceux qui souhaiteront partir auront droit à une compensation équivalente à la valeur marchande de leur terrain.

«Le gouvernement respectera les choix démocratiques des citoyens pour leur avenir», a-t-il ajouté.

Le reste de l'argent ira à la décontamination des sols et la revitalisation du secteur Fatima.

Ces nouvelles sommes s'ajoutent aux 35 millions $ annoncés par le gouvernement fédéral en décembre dernier, toujours pour la reconstruction à Lac-Mégantic.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait indiqué que le gouvernement continuerait à soutenir la reconstruction, le 6 juillet dernier lors des activités de commémoration de la tragédie.

Soupir de soulagement pour les commerçants

Propriétaire d'une agence de la SAQ qui se trouve dans la zone sinistrée, Pierre Boulet espérait depuis longtemps ce coup de main financier. «Je crois que c'est un grand pas qu'on vient de vivre. On se devait de passer au travers des commémorations du 6 juillet dernier et maintenant les choses doivent avancer».

Raymond Lafontaine est l'un des 37 commerçants qui aura droit à cette indemnité. Il se dit assez satisfait. «C'est une sage décision du gouvernement, il aurait dû faire ça avant. Je suis content parce que ça commence à grouiller».

«Après ça, on verra ce qui est le mieux pour nous. On choisira si on vend ou si on reconstruit», conclut Pierre Boulet.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie