/news/homepage

Le python retrouvé dans le sac à dos du propriétaire!

Limoilou

Le python de près de deux mètres qui était recherché par les policiers de Québec après avoir échappé à la vigilance de son maître a finalement été retrouvé au logement de celui-ci, mercredi.

La veille, les policiers avaient fouillé le secteur et l'immeuble à logement du propriétaire de l'animal, sans succès, après que l'information au sujet du serpent en liberté à Limoilou ait circulé sur les réseaux sociaux.

Le propriétaire avec son python (Photo Agence QMI)

Le reptile a été retrouvé mercredi matin dans un sac à dos à l'appartement du propriétaire. L'animal n'aurait donc jamais quitté le logement.

Malgré que le python de type «jungle carpet» n'était pas venimeux, la police de Québec avait avisé les résidents du secteur de ne pas l'approcher s'ils l'apercevaient et de plutôt composer le 9-1-1.

«Il n'y a pas grand danger, à part peut-être pour un chat ou un petit lapin. En général, quand il va sortir de sa cage, il n'est pas dans les bonnes températures pour avoir faim. Il va plutôt aller se cacher dans un coin froid, par terre. Il va attendre que le temps passe, a expliqué le spécialiste en reptiles de l'Animaleries Dyno de Vanier, Charléli Arsenault. Il n'y a ni python, ni boa, ni aucun serpent que l'on garde ici qui est venimeux. Donc, une petite morsure est moins grave qu'une morsure de chat.»

La police de Québec a précisé qu'il est légal de posséder un animal de ce type.

Le propriétaire n'aura pas à payer d'amande, en vertu du règlement municipal, le serpent ne représentait pas de nuisance, puisqu'il se trouvait dans le logement du propriétaire.

Le porte-parole du Service de police de Québec, Pierre Poirier a expliqué qu'il n'y aura pas de frais de déplacement non plus. Ils ont répondu à cet appel comme à n'importe quel autre.

«On se déplace pour tous les appels, que ce soit lors d'une commission d'une infraction criminelle ou lors d'un règlement municipal. Lorsqu'il y a un appel comme celui-là, c'est au même titre que tous les autres nombreux déplacements. On peut en avoir 150 000 par année. C'est considéré comme un déplacement normal.»

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.