/news/world

Les dirigeants occidentaux veulent des réponses

Écrasement de la Malaysia Airlines en Ukraine

La communauté internationale a réclamé jeudi une enquête «indépendante» afin de faire la lumière sur le crash d'un avion de ligne malaisien dans l'est de l'Ukraine, probablement abattu par un tir de missile avec 298 personnes à son bord.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé une enquête internationale «complète et transparente» sur les circonstances de la destruction en vol du Boeing 777 de Malaysia Airlines, parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur.

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira vendredi à 14H00 GMT pour évoquer ce drame.

Son appel a été notamment relayé par la chancelière allemande Angela Merkel qui a appelé à des investigations «immédiates et indépendantes».

L'OTAN a, elle, réclamé une enquête «exhaustive» afin de conduire «rapidement» les responsables du drame "devant la justice", a déclaré son secrétaire général Anders Fogh Rasmussen.

«Les faits et les responsabilités doivent être établis le plus rapidement possible», ont abondé dans un communiqué commun le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Faisant part de son «immense émotion», le président français François Hollande a lui aussi demandé que «tout soit mis en oeuvre pour faire la lumière» sur les causes de l'incident, à l'heure où autorités de Kiev et les séparatistes prorusses s'en rejettent mutuellement la responsabilité.

Enquête «rapide et sans entraves»

Le président américain Barack Obama a appelé jeudi à une enquête «rapide et sans entraves» sur l'écrasement de l'avion malaisien en Ukraine avec 298 personnes à bord et dont la cause reste encore incertaine.

M. Obama a lancé cet appel lors d'une conversation téléphonique avec le premier ministre néerlandais Mark Rutte, dont le pays avait 154 ressortissants à bord, assurant que Washington était prêt à fournir «de l'aide immédiate en faveur d'une enquête internationale rapide, complète, crédible et sans entraves», a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué.

Le président a également «présenté ses condoléances au peuple néerlandais pour la mort tragique de citoyens néerlandais dans le vol MH17 de Malaysia Airlines».
298 personnes, dont 154 passagers néerlandais, se trouvaient à bord de l'avion en provenance d'Amsterdam qui s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, a indiqué le vice-président de la branche européenne de Malaysia Airlines, Huib Gorter.

Le président Obama et le premier ministre Rutte «sont tombés d'accord sur le besoin d'assurer un accès immédiat aux lieux de l'accident pour les enquêteurs internationaux afin de faciliter la découverte des dépouilles et mener une enquête minutieuse», ajoute le communiqué.

M. Obama avait appelé plus tôt le président ukrainien Petro Porochenko et les deux hommes avaient souligné que «toutes les preuves sur les lieux de l'écrasement» devaient rester en place jusqu'à ce que les enquêteurs internationaux «soient en mesure d'examiner tous les aspects de cette tragédie».

Selon des responsables américains, l'avion de Malaysia Airlines a été abattu par un missile sol-air dont l'origine reste cependant encore incertaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.