/news/law

Mark Marek veut plus d'accès à internet

Accusé d'avoir mis en ligne la vidéo de Magnotta

Un webmestre d'Edmonton accusé de corruption de mœurs pour avoir mis en ligne une vidéo du présumé meurtre d'un étudiant chinois par Luka Magnotta veut obtenir un plus grand accès à internet durant sa libération sous condition.

Mark Marek, propriétaire du site web bestgore.com, s'est présenté en cour, mercredi, afin que ses conditions concernant sa capacité d'accéder à internet soient allégées. Le tribunal a pris la cause en délibéré.

Marek, 39 ans, est en libération conditionnelle depuis l'été 2013. Une de ses conditions est qu'il ne peut accéder au web qu'au bureau de son avocat, et ce, seulement pour des questions liées à sa défense.

Une ordonnance de non-publication empêche la divulgation des arguments et des raisons présentés devant le tribunal. Toutefois, lors d'une comparution précédente, un avocat de Marek avait plaidé que les conditions nuisaient à la capacité de son client de gagner sa vie.

Le cadavre de Lin Jun a été découvert dans une valise à l'extérieur d'un immeuble à logement de Montréal, le 29 mai 2012.

Le procès de Luka Magnotta doit commencer en septembre. Il est accusé de meurtre prémédité de Lin, de production et de distribution de matériel obscène et d'outrage à un cadavre.