/news/world

L'identité de Jack L'Éventreur dévoilée

Après 126 ans d'enquête

Le plus grand mystère de l'histoire criminelle vient d'être résolu après 126 ans d'enquête.

L'identité de Jack L'Éventreur a été dévoilée, par le Daily Mail, grâce à de nouvelles techniques d'enquête et d'analyse.

Aaron Kosminski, un immigrant polonais de 23 ans, est l'auteur d'au moins cinq crimes sordides commis à l'automne 1888 dans un quartier de Londres.

Kosminski était l'un des suspects qui avaient été rencontrés par les policiers à l'automne 1888.

La découverte a été faite grâce à une analyse d'ADN faite sur les vêtements de Catherine Eddowes, une victime de Jack L'Éventreur.

Des traces de sperme du Polonais de 23 ans ont été retrouvées, ce qui a permis de résoudre l'enquête.

La découverte

Lors d'une vente aux enchères, l'homme d'affaires britannique Russell Edwards achète un châle ayant appartenu à Cathrine Eddowes pour mener sa propre enquête afin d'identifier le criminel le plus connu de l'histoire.

«J'étais prêt à payer un gros montant d'argent pour ça. Par contre, je n'étais pas convaincu que ce vêtement serait l'élément qui permettrait de résoudre une des plus grandes enquêtes», a-t-il mentionné au Daily Mail.


(Crédit photo: Daily Mail)

Après quelques tentatives infructueuses, Edwards, 48 ans, rencontre le conservateur du Musée du crime de Londres, Allan McCormack.

Ayant des contacts avec les policiers, McCormack raconte à Edwards qu'un homme de 23 ans d'origine polonaise a toujours été au centre de l'enquête.

Qui est Aaron Kosminski?

McCormick stipule que Aaron Kosminski avait été identifié par un témoin au moment des crimes. Les policiers l'avaient interrogé pendant 24 heures avant de le relâcher puisqu'il avait une maladie mentale.

En 2011, M. Edwards rencontre le Dr. Jari Louhelainen, un spécialiste reconnu dans le domaine de la génétique. Des tests approfondis sont effectués sur le châle de Catherine Eddowes et des traces de sperme sont retrouvées, grâce à une caméra infrarouge, sous le morceau taché de sang.


(Crédit photo, Daily Mail)

Karen Miller, une arrière-arrière-arrière petite fille de Catherine Eddowes, accepte de donner un échantillon d'ADN après avoir participé à un documentaire sur Jack L'Éventreur.

Le Dr. Louhelainen extrait des traces de sperme sur le vêtement. Il fait appel à l'expert le Dr. David Miller et ensemble ils trouvent des cellules vivantes d'une membrane.

Après des tests, ils confirment que Aaron Kosminski a agressé sexuellement Catherine Eddowes.

Kosminski avait 23 ans au moment des meurtres. Il habitait avec deux frères et une soeur à 600 pieds du lieu où vivait Elizaberth Stride, sa troisième victime.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.