/news/world

Moins de verrues génitales depuis la vaccination contre le VPH

Étude en Australie

TVA Nouvelles

Les verrues génitales chez les jeunes filles ont diminué de 61% en Australie depuis 2007, en raison de l'instauration du programme de vaccination contre le virus papillome humain (VPH) dans ce pays, selon une étude.

Les chercheurs de l'Université de Sydney ont étudié les dossiers médicaux datant de 2000 à 2012 d'un million d'Australiennes âgées de 15 à 27 ans.

Avant que le programme de vaccination contre le VPH soit déclenché en Australie en 2007, le taux de visite chez le médecin concernant les verrues génitales était de 4,33 sur 1000. À partir de 2008, le taux a baissé à 1,67 sur 1000.

«Il n'y avait pas de réduction dans d'autres maladies transmises sexuellement durant cette période, ce qui signifie que la diminution de verrues génitales est due au vaccin et non à un changement dans le comportement des femmes», a dit un des auteurs de l'étude, Christopher Harrison dans un communiqué.

Au Québec, le programme de vaccination gratuite contre le VPH est destiné aux filles âgées de 9 à 17 ans depuis 2008.