/news/world

Une mère sataniste arrache les yeux de son garçon

Mexique

Les membres d'une même famille ont tous été condamnés à 30 ans de prison chacun pour avoir arraché les yeux d'un enfant lors d'un rituel satanique qui s'est passé au Mexique, en 2012.

La mère de l'enfant et cinq autres membres de la même famille dansaient en cercle autour du petit Fernando Caleb Alvarado Rios, en invoquant Satan, et en priant pour provoquer la fin du monde.

(Central European News)

Lorsqu'ils ont demandé au petit de cinq ans de se fermer les yeux, l'enfant, pétrifié par la peur, a refusé de s'exécuter.

Sa mère, Maria del Carmen Garcia Rios, a attrapé une cuillère et aidé par ses proches, a creusé dans l'orbite pour retirer les globes. L'enfant a été maîtrisé par les cinq autres proches présents.

Ils ont toutefois été pris sur le fait par les voisins, qui ont entendu les chants du groupe, et les cris de douleur de l'enfant.

Plus de deux ans après les faits survenus en mai 2012, la sentence est tombée ce matin, rapporte le Daily Mail.

Originaires de la ville de Nezahualcoyotl, ils croyaient que le rituel pouvait les rapprocher de Satan, les protégeant ainsi d'un tremblement de terre digne de l'apocalypse.

Témoignages

Un voisin a expliqué devant le tribunal qu'il avait toujours eu l'impression que la famille était très croyante et religieuse, mais n'avait jamais douté qu'ils étaient satanistes.

«Nous avons entendu crier, et nous avons frappé, mais personne n'est venu ouvrir. Ensuite, une voiture de police est passée, et nous l'avons arrêtée. Les policiers se sont ensuite précipités à l'intérieur», a raconté le témoin.

:

(Central European News)

Un des policiers à être intervenu sur les lieux a fait part de la scène d'horreur à laquelle il a assisté cette journée-là. Lorsqu'il est entré dans la demeure, le clan sataniste était penché au-dessus du garçon dans la cuisine, et c'est là qu'il a vu deux femmes couvertes de sang.

«Nous avons appelé pour une ambulance, mais nous devions mettre en joue le reste du groupe afin de les garder loin de l'enfant», a raconté Benet Curiel, le policier.

«J'ai demandé à l'une des femmes ce qui se passait. Elle m'a dit qu'elle s'appelait Carmen Rios Garcia, et que le garçon était son fils. Elle m'a aussi dit qu'elle et sa sœur Lizbeth avaient fait cela», a-t-il détaillé.

La dame a également admis qu'elle avait demandé à son fils de fermer ses yeux plusieurs fois, mais comme il refusait d'obéir, elle a ordonné au reste du groupe de l'aider à lui enlever les globes.

Le garçon est aujourd'hui complètement aveugle, et porte des yeux artificiels en verre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.