/news/law

Guy Turcotte respecte toutes les conditions

Libéré en attendant son 2e procès

Hugos Joncas

La dernière condition que Guy Turcotte devait respecter pour être libéré est remplie depuis hier. Son frère Gilles a accordé un cautionnement hypothécaire de 100 000$ sur sa maison de Mirabel.

Avec la publication de ce document, rien n'empêche plus la libération de l'ex-cardiologue, qui doit subir un nouveau procès afin de répondre à deux accusations de meurtre au premier degré de ses deux enfants de trois en cinq ans, en février 2009.

Pour lui accorder sa remise en liberté, le juge André Vincent a imposé une série de conditions, en plus du cautionnement de son frère. Il doit notamment:

- respecter un couvre-feu en se trouvant en tout temps à la maison d'un de ses proches, sur la Rive-Sud de Montréal, de 18 h à 6 h du matin;

- garder la paix et avoir une bonne conduite;

- se présenter à la cour lorsque requis.

Il lui est interdit:

- de changer d'adresse sans la permission du Tribunal;

- de communiquer avec son ex-conjointe ou le conjoint de celle-ci ou de se trouver à moins de 100 mètres de leur résidence;

- de quitter le Québec;

- de posséder ou de demander un passeport;

- de posséder ou d'avoir en sa possession des armes à feu ou des munitions.

Guy Turcotte dit avoir l'intention de faire du bénévolat et d'agir comme aidant naturel.

«Je pense pouvoir être plus utile en liberté plutôt que de perdre mon temps en prison», avait-il témoigné lors des audiences pour sa remise en liberté

Dans la même catégorie