/regional/sherbrooke/centreduquebec

Florence fait des progrès grâce à la méthode Padovan

Bécancour

Une fillette de deux ans de Bécancour, atteinte d'un syndrome génétique extrêmement rare, a commencé ses traitements avec la méthode Padovan.

La famille de Florence Cossette a enfin pu réunir les 13 000 $ nécessaires à la suite d'un reportage de TVA Nouvelles il y a quelques semaines, pour lui offrir ses traitements qui, jusqu'à maintenant, portent leurs fruits.

Florence fait des progrès. Elle a commencé ses traitements avec la méthode Padovan il y a à peine un mois et déjà, sa mère voit une différence. «On a remarqué que Florence utilisait déjà davantage son côté droit. On dirait qu'avant, elle n'avait pas conscience qu'elle avait un bras droit et une main droite. Elle va plus chercher des jouets avec sa main droite.»

La méthode Padovan a fait ses preuves. «C'est une approche qui utilise le principe de plasticité neurale. C'est la capacité du système nerveux de se réorganiser, se régénérer, même après un accident, une maladie», a expliqué Mélissa Grenier, du centre A pas Devant.

En thérapie, Florence fait des exercices très précis. «Il y a comme une espèce de code génétique qui détermine toutes les étapes de développement de l'être humain à partir de l'embryon et tout au long de sa vie. En thérapie, on fait des exercices très précis qui ont récapitulé ces étapes-là.»

Le traitement est dispensé à Trois-Rivières et Saint-Léonard-d'Aston, à la clinique d'ergothérapie Les Deux Rives. C'est grâce aux dons du public que la fillette peut en bénéficier.

Florence pourra suivre ses traitements jusqu'en septembre prochain. Par la suite, sa mère pense créer une fondation pour pouvoir poursuivre la méthode Padovan.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.