/news/world

Il y a bien une «vie» après la mort

Recherche britannique

Il y a bel et bien une forme de vie après la mort, ou à tout le moins une conscience, selon une vaste étude scientifique menée en Grande-Bretagne.

Cette recherche a été conduite par une équipe de scientifiques de l'Université de Southampton sur plus de 2 000 personnes ayant subi un arrêt cardiaque.

Selon les résultats, 40% de ces personnes ont raconté avoir vécu une sensation étrange de conscience, alors qu'elles étaient considérées comme «cliniquement mortes». 46 % faisaient état d'une «sensation de peur», 9 % ont dit vivre une «expérience de mort imminente» et 2 % ont carrément affirmé être «pleinement conscientes».

Le Dr Parnia (Daily Mail)

«Dans les premières minutes après la mort, la conscience n'est pas annihilée. Nous ne savons pas si elle s'estompe ensuite, mais directement après la mort, la conscience n'est pas perdue », a expliqué au Daily Mail le Dr Sam Parnia, qui a mené cette étude.

Alors que le cerveau cesse habituellement de fonctionner entre 20 et 30 secondes après la mort, selon les résultats de cette recherche, le cerveau continuerait de fonctionner pendant au moins 3 minutes lors d'un arrêt cardiaque.

Dans la recherche récente, des témoignages bouleversants sont exposés. Un Anglais, en arrêt cardiaque, a raconté en détail avoir quitté son corps et avoir même assisté à sa résurrection. Même s'il était cliniquement mort, il a pu raconter aux chercheurs les soins reçus, et même le bruit que faisaient des appareils médicaux.

«La mort n'est pas un moment précis, mais un processus qui peut-être réversible, qui survient après une maladie grave ou un accident et qui fait que les organes cessent de fonctionner. Lorsque l'on tente d'inverser ce processus, on parle d'arrêt cardiaque. Mais si on n'y parvient pas, on parle de mort », explique Dr Parnia.

Ressusciter les morts?

Ce médecin avait déjà déclaré en 2013 qu'il souhaitait un jour grâce à ses recherches réanimer des gens 12h, voir même 24h après leur mort clinique. «Vous pourriez appeler cela une résurrection, si vous voulez. Mais j'aime l'appeler la science de réanimation », avait-t-il déclaré dans une entrevue au Daily Mail.

(archives, Fotolia)

La technique que ce médecin préconise est de préserver le plus possible le corps, en le gardant au frais. Cela permet de mieux conserver les cellules du cerveau tout en préservant un taux maximal d'oxygénation dans le sang. En refroidissant le corps, mais surtout pas en le congelant, cela permet d'acheter du temps afin de réanimer le cœur.

Il recommande: si un de vos proches fait un arrêt cardiaque, appelez le 9-1-1 et tout de suite après, couvrez le corps de sacs de légumes surgelés, en tentant des manœuvres de réanimations.