/regional/montreal/montreal

Une nouvelle école illégale à Boisbriand?

Communauté juive hassidique

Des citoyens de Boisbriand croient avoir découvert une nouvelle école illégale de la communauté juive hassidique. Alertée par des résidents, la Ville a ouvert une enquête.

Une citoyenne préoccupée a filmé il y a quelques jours un petit autobus scolaire qui vient récupérer de jeunes juifs hassidiques près d'une maison en plein quartier résidentiel.

Les propriétaires étaient absents lundi, lors de notre passage tandis que le voisin affirmait n'être au courant de la nature des activités qui s'y déroulent.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Le conseiller du quartier confirme que des vérifications seront faites par la Ville, qui a eu sa part d'ennuis avec cette communauté qui a refusé pendant des années de payer sa taxe d'eau.

«La Ville a déjà enregistré une plainte et on est en train de regarder et d'émettre des contraventions. C'est au département de l'urbanisme», explique le conseiller Mario Lavallée.

Des abris qui dérangent

Par ailleurs, un autre phénomène qui fait sourciller et qui dérange, ce sont ce que certains qualifient d'abris de fortune.

Ces cabanes et abris temporaires sont annexés à des résidences, propriétés de membres de la communauté juive hassidique.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

C'est qu'on fête, ces jours-ci, la fête de Soukkot, c'est-à-dire la fête des Cabanes, celle qui marque la fin du cycle agricole.

Dérangés, des citoyens du secteur ont téléphoné à la Ville dans le but qu'elle vérifie si ces cabanes respectent la réglementation municipale.

«C'est réglementé, ça doit être à côté de la maison, jamais en façade. Toujours à côté de la maison ou en arrière», poursuit M. Lavallée.