/news/homepage

PKP préfère Facebook aux questions des médias

Attaques contre ses adversaires politiques

Prolifique sur sa page Facebook, Pierre Karl Péladeau estime qu'il n'est pas tenu de répondre constamment aux questions des journalistes.

Discret dans les couloirs de l'Assemblée nationale, le député de Saint-Jérôme s'est livré à une série d'attaques en règle contre ses adversaires politiques sur sa page Facebook ces derniers jours.

«En utilisant Facebook pour commenter l'actualité, vous ne répondez pas aux questions des journalistes», lui a-t-on demandé durant un bref impromptu de presse mardi, à l'entrée d'une réunion des députés péquistes. «Je n'ai pas à répondre aux questions des journalistes», a-t-il rétorqué.

Le baron de la presse assure qu'il ne veut aucunement se soustraire au quatrième pouvoir. «Je suis avec vous (aujourd'hui)», a-t-il plaidé. Il reconnaît néanmoins que les médias sociaux sont des outils très efficaces pour communiquer.

Quelques minutes plus tard, PKP a accordé un second impromptu de presse aux journalistes, durant lequel il a tenté de nuancer ses propos. «Vous me posez des questions, je suis avec vous, ça me fait plaisir de répondre à vos questions», a-t-il insisté.

Il estime toutefois qu'il aurait du mal à faire son travail de député s'il répondait à toutes les demandes d'entrevues. «À titre de député, je n'ai pas à m'exprimer systématiquement et à accepter les invitations», a-t-il renchéri.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.