/news/homepage

«Le Canada ne sera jamais intimidé» - Harper

Fusillade à Ottawa

Les chefs des principaux partis politiques à Ottawa ont uni leur voix mercredi pour condamner la fusillade d'Ottawa, un «acte de haine et de brutalité» qui a tué un membre des Forces canadiennes.

Dans une rare adresse télévisée à la nation et avec une voix pleine d'émotion, le premier ministre Stephen Harper a prévenu mercredi les terroristes qu'Ottawa ne se laissera jamais intimider, soulignant qu'au contraire le Canada allait redoubler d'ardeur pour identifier la menace et assurer la sécurité du pays.

«Nous ne serons jamais intimidés. Le Canada ne sera jamais intimidé», a déclaré le premier ministre dans son discours à la nation.

«Au cours des prochains jours, nous en apprendrons davantage sur le terroriste et ses complices, mais les événements de cette semaine nous rappellent tristement que le Canada n'est pas à l'abri des attaques - des types d'attaques que nous avons vues ailleurs dans le monde», a-t-il ajouté.

«Ces gestes (des auteurs des attaques) nous amèneront à augmenter notre détermination et redoubler nos efforts et ceux de nos agences de sécurité nationales à prendre toutes les mesures nécessaires pour identifier et contrer les menaces et assurer la sécurité du Canada», a dit M. Harper.

Pensées pour la victime

Par ailleurs, M. Harper - tout comme les autres chefs, Thomas Mulcair et Justin Trudeau - a rendu un vibrant hommage au caporal Nathan Cirillo, qui est tombé sous les balles, mercredi, dans la fusillade d'Ottawa.

«Il a été tué, assassiné froidement alors qu'il montait la garde au monument commémoratif de guerre du Canada, cet endroit sacré qui rend hommage à ceux qui ont donné leur vie pour assurer la nôtre dans une société libre, démocratique et sécuritaire», a expliqué M. Harper.

«Nos pensées et nos prières vont vers la famille et les amis du caporal Nathan Cirillo», a dit le premier ministre.

Stephen Harper a aussi salué la compassion et le courage de ceux qui se sont portés au secours du caporal Cirillo alors qu'il luttait pour sa vie, ainsi que les agents du parlement qui sont venus au secours des gens à l'intérieur de l'édifice, s'exposant ainsi au danger. Il a assuré qu'ensemble, «nous demeurerons vigilants contre ceux qui nous veulent du mal».

«Paix rompue»

De son côté, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair a mentionné que la paix avait été «rompu par un acte de haine et de brutalité, un acte de lâcheté qui ciblait le cœur même de notre démocratie, le cœur de ce qui nous définit en tant que peuple».

«Le Canada a été ébranlé aujourd'hui, mais nous n'allons pas vaciller», a mentionné M. Mulcair.

Estimant que «cette attaque avait pour objectif de saper notre confiance», le chef de l'opposition officielle a soutenu que «cette tentative a échoué».

«Nous resterons debout, solidaires les uns des autres. Nous allons continuer à protéger la démocratie et nous allons l'emporter contre ceux qui propagent la peur», a ajouté le député d'Outremont

Pour sa part, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a dit être «profondément attristé» par les évènements horribles d'Ottawa. «Cette attaque est impardonnable», a-t-il noté

«Des criminels ne dicteront pas comment on a agi, comment on se gouverne, ni comment on se regarde les uns et les autres. Ils ne changeront pas nos valeurs. Ils ne nous diront pas ce qu'on fait avec nos espaces publics», a assuré le député de Papineau.

«Dans les jours qui suivent, nous serons inondés de photos et de vidéos, mais il y a une photo dont nous devons nous rappeler: celle de Canadiens qui protègent d'autres Canadiens. C'est ce que nous sommes réellement et c'est ce que nous continuerons d'être», a fait savoir le chef libéral.

Justin Trudeau a aussi tenu à rassurer les citoyens de confession musulmane à travers le pays.

«À nos amis et concitoyens de la communauté musulmane, les Canadiens savent que de tels actes commis au nom de l'islam sont une déformation de votre foi, a rappelé M. Trudeau. Continuer en coopération et avec respect préviendra l'influence de l'idéologie propagandiste. Nous marcherons ensemble, pas séparés.»

Colère au Bloc et Parti vert

«Nous sommes tous profondément choqués devant la violence perpétrée ce mercredi à Ottawa, a dit le chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu, par voie de communiqué. Nos pensées sont avec les victimes et les familles de ceux qui ont été attaqués et des gens qui sont toujours sous la menace de ces tireurs.»

La chef du Parti vert du Canada et députée de Saanich¬-Gulf Islands, Elizabeth May, a parlé d'une «journée tragique».

«Cette attaque insensée et horrible a profondément ébranlé tous ceux d'entre nous qui travaillent au Parlement, mais nous demeurons unis, renforcés dans notre volonté de maintenir les valeurs de paix et de démocratie qui sont le fondement de notre pays», a-t-elle mentionné dans un communiqué.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.