/regional/montreal/monteregie

L'identité de la victime dévoilée

Le mystère plane toujours autour du meurtre d'une jeune femme survenu sur une piste cyclable, mardi soir, dans le Vieux-Longueuil.

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil a toutefois dévoilé l'identité de la victime: il s'agit de Jenique Dalcourt, 23 ans, qui a été attaquée sauvagement alors qu'elle rentrait du travail.

Une vigile a été organisée en son honneur et devait débuter dès 18h30 vendredi, sur les lieux du meurtre.

 


Une photo de la victime, Jenique Dalcourt. (Crédit: TVA Nouvelles)

 

Recherches en cours

Par ailleurs, les policiers ont installé un poste de commandement et ratissaient le secteur en bordure de la piste cyclable vendredi après-midi, après avoir reçu une information importante de la part du public. On ne précise pas la nature de ce que l'on recherche précisément. Des fouilles au sol ont été menées à l'aide de râteaux et certains éléments ont été recueillis, mais seule leur analyse permettra de voir s'ils sont pertinents.

Fait à noter: des pierres tombales ont été vandalisées dans le cimetière qui se trouve tout près. Les enquêteurs disent avoir pris cette information en compte.

Ils n'étaient cependant toujours pas en mesure de dire si la jeune femme a été victime d'une agression sexuelle.

 


(Crédit: TVA Nouvelles)

 

Un témoin raconte

Philip Harmeling, qui a emprunté cette piste cyclable en début de semaine pour faire son jogging, dit que la présence d'un groupe de personnes tant lundi que mardi a capté son attention.

«Aux alentours de 21h30» les deux soirs, le témoin affirme avoir vu trois hommes aux vêtements sombres, sur un banc de parc à proximité de l'endroit où la victime a été retrouvée. Deux d'entre eux étaient assis, alors que le troisième était «plutôt accroupi».

Le lundi, il a d'abord cru qu'il s'agissait là d'un groupe d'itinérants.

«Je trouvais ça un peu plus bizarre lorsque le lendemain, tout ça s'est reproduit pour une deuxième fois. J'ai vu ces mêmes hommes-là aux alentours de 21h30, peu avant que la jeune fille soit tuée», a raconté le jeune homme à 100% Nouvelles.

M. Harmeling a eu tout un choc en apprenant la nouvelle du meurtre. «Je me suis dit qu'il fallait que j'aille voir la police au plus vite.»

Secteur à éviter

Le témoin admet ne pas être retourné courir à cet endroit depuis qu'il a appris le drame qui s'y est déroulé. Il estime qu'il y a des risques à le faire, notamment parce qu'il n'y a pas suffisamment d'éclairage.

«C'est un endroit très sombre, surtout à ce moment-ci, à l'automne, où le soleil se cache beaucoup plus tôt», rapporte-t-il. Selon lui, il est très difficile pour les marcheurs de voir au loin ce qui pourrait se produire ou si l'on va croiser d'autres personnes.

«C'est un chemin que je conseille aux gens que je connais d'éviter», a conclu Philip Harmeling.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.