/regional/montreal/montreal

Les assureurs pris au dépourvu

Arrivée de UberX à Montréal

Hugo Bourgoin | TVA Nouvelles

Avec l'arrivée de UberX, hier, à Montréal, vous serez peut-être tenté d'arrondir vos fins de mois en décidant de participer au système de transport en tant que conducteur.

Si tel est le cas, vous ne devez pas oublier de communiquer avec votre assureur automobile dans le but de maintenir votre dossier à jour, et ce, même si Uber dit avoir une assurance de 5 000 000$ US pour «chaque trajet effectué par UberX au Canada».

«C'est extrêmement important d'aviser son assureur parce que la police de base exclut le transport payant», affirme la porte-parole du Bureau d'assurance du Canada, Caroline Phémius. «Il y a plusieurs paramètres à prendre en considération, mais c'est certain que ça peut avoir un effet sur la prime.»

La porte-parole parle entre autres du kilométrage annuel qui sera sans doute à la hausse si vous devenez chauffeur pour UberX et qui peut faire augmenter le montant de votre prime.

«Le risque change», résume Mme Phémius, qui explique cependant que le fait de considérer ou non le service comme taxi relève directement des assureurs.

Ces derniers semblent toutefois pris au dépourvu face à l'arrivée de UberX. Contactées par tvanouvelles.ca, deux compagnies ont eu bien du mal à répondre à nos questions.

Lorsque nous avons demandé à Desjardins comment il traiterait le dossier d'un client qui se déclare conducteur pour UberX, on nous a répondu qu'il était «trop tôt» pour le savoir. «C'est vraiment nouveau, on va se pencher là-dessus», a déclaré la porte-parole Valérie Lamarre.

Même son de cloche chez SSQ Groupe financier. «On n'a aucun commentaire à formuler actuellement. On regarde ça, mais c'est encore prématuré», a dit Danielle Rioux, du service des communications.

Dans la même catégorie