/regional/montreal/monteregie

Les proches de Jenique veulent des réponses

Un mois après le meurtre de Jenique Dalcourt qui s'est produit sur une piste cyclable de Longueuil, les policiers n'ont toujours pas procédé à l'arrestation d'un suspect. La famille de la jeune victime est à bout de nerfs et révoltée.

Chaque jour, sa mère se rend à l'endroit où l'on a retrouvé sa fille qui avait été sauvagement attaquée et laissée pour morte.

Ses proches, qui peinent à faire leur deuil, déplorent le manque de communication de la part du Service de police de l'agglomération de Longueuil qui refuse de donner de détails sur l'enquête.

 


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

 

«C'est de voir ma belle-soeur, ça, c'est long.Parce qu'elle ne peut pas faire son deuil. Tous les jours, elle va porter sa chandelle. Même que pour sa fête, mercredi passé, elle lui a apporté un petit gâteau qu'elle avait fait», explique la tante de Jenique, Danielle Falardeau.

Le SPAL a affirmé que des efforts sont faits pour assurer une bonne communication avec la famille de la victime, mais a toutefois refusé la demande d'entrevue de TVA Nouvelles.

Jenique qui a été assassinée alors qu'elle marchait pour revenir du travail le 21 octobre dernier aurait fêté son 24e anniversaire la semaine dernière.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.