/news/homepage

Le géant pharmaceutique Merck s'implique

Vaccin contre l'Ebola

Le géant pharmaceutique Merck a annoncé, lundi, la conclusion d'une entente avec NewLink Genetics pour une licence mondiale exclusive pour la recherche, la mise au point, la fabrication et la distribution du vaccin canadien contre l'Ebola.

Le vaccin rVSV-EBOV a été élaboré par des chercheurs du Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour combattre le virus Ebola. Le vaccin fait présentement l'objet d'études cliniques de phase I.

Les essais ont été amorcés à Halifax, en Nouvelle-Écosse, notamment, sous la direction du Réseau canadien de recherche sur l'immunisation. Les résultats de ces essais sont attendus pour le début de 2015.

Le gouvernement canadien détient les droits de propriété intellectuelle associés au vaccin et c'est NewLink Genetics, une entreprise privée de l'Iowa, qui est chargée de produire de grandes quantités du vaccin et de le soumettre à des essais cliniques. Avec l'arrivée de Merck dans l'équation, le processus de mise au point sera accéléré.

«Merck s'engage à utiliser son savoir-faire en matière de vaccins dans le but de répondre aux besoins criants en matière de santé à l'échelle mondiale et, grâce à sa collaboration avec NewLink, elle espère améliorer la réponse des organismes de santé publique à l'égard de cette urgence sanitaire internationale», a expliqué la Dre Julie Gerberding, présidente, Vaccins Merck.

Les entreprises pharmaceutiques n'ont pas d'information financière sur cette entente qui donne à Mercks les droits exclusifs associés au vaccin candidat rVSV-EBOV et à tout produit en devenir.

«La mise au point de ce vaccin est le fruit de plusieurs années de travail acharné et d'innovation de la part de scientifiques canadiens. Nous sommes ravis de constater que ce nouveau partenariat, jumelé aux études cliniques actuellement en cours, saura maximiser les chances que le vaccin puisse faire une différence dans la réponse des organismes de santé mondiaux à l'égard du virus Ebola», a précisé la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.