/finance/homepage

DuProprio visée par une demande en recours collectif

Courtoisie

Une autre bataille rangée va opposer la société DuProprio et la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), alors que cette dernière allègue que DuProprio se livre à des campagnes publicitaires trompeuses.

La FCIQ vient de déposer à cet effet une requête en autorisation en recours collectif contre DuProprio à la Cour supérieure du district judiciaire de Montréal.

La Fédération s’en prend aux «soi-disant économies de plusieurs milliers de dollars» dont un  propriétaire bénéficierait en ayant recours aux services de DuProprio pour vendre sa propriété plutôt que ceux d’un courtier immobilier.

«Les représentations de DuProprio sont fausses et trompeuses. Pour mousser son produit, DuProprio ignore délibérément la diversité des tarifs des courtiers», écrit-on dans la requête pilotée par le cabinet McMillan de Montréal. 

La FCIQ affirme que DuProprio, un réseau de vente des propriétés sans commission, utilise un taux de comparaison arbitraire qui l'avantage et que ses publicités accréditent dans l'esprit de la population comme un standard.  Le calculateur comparatif de son site internet ne permet pas en outre au consommateur de faire varier ce taux artificiellement standardisé et gonflé.

La Fédération s’en prend également à une garantie explicite qu’offre DuProprio aux vendeurs en affirmant « qu'il restera plus d'argent dans vos poches en vendant votre propriété avec [ses] services plutôt qu'en payant une commission.»

Le regroupement de chambres immobilières allègue également que DuProprio ment aux consommateurs québécois sur de nombreux autres aspects touchant la pratique des courtiers immobiliers.

Selon la FCIQ, les campagnes de publicité «mensongères et malveillantes» de DuProprio dénigrent les courtiers et font miroiter des économies exagérées aux consommateurs québécois, «les faisant souvent se priver sans raison de services professionnels dont ils auraient bien souvent besoin».

La FCIQ et DuProprio sont en conflit commercial depuis plusieurs années. Il y a deux ans, une plainte avait été déposée par la FCIQ au Bureau de la concurrence sur le même sujet de publicité trompeuse de DuProprio.