/finance/realestate

Le Fonds FTQ allonge 15M$ de plus pour l’habitation communautaire

Agence QMI

Le Fonds immobilier de solidarité FTQ  (FISFTQ) consolide son engagement dans l’habitation communautaire en créant un fonds d’habitation communautaire  de 15M$.

Le «Fonds d’acquisition québécois» permet aux organismes d’habitation communautaire de bénéficier d’un prêt temporaire afin qu’ils puissent développer un projet immobilier. D’un maximum de 5,25M$, ces prêts permettent d’acquérir un terrain ou un immeuble dans le but d’y construire ou de rénover un bâtiment à des fins d’habitation communautaire et abordable.

«Trouver un terrain ou un immeuble est un grand défi pour les groupes qui réalisent des projets d’habitation communautaire», a souligné Édith Cyr, présidente de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, partenaire du FISFTQ .

«Le Fonds permet de saisir une opportunité d’achat en attendant l’obtention du financement complet du projet», alors qu’il peut s’écouler jusqu’à 12 mois pour ficeler le financement de logements sociaux et démarrer officiellement un projet.

L’OBNL Spectre de rue à Montréal bénéficiera d’un tel prêt du FISFTQ. L’organisme a l’intention d’acquérir un immeuble au coût de 3M$ sur la rue Ontario qui sera transformé en 22 chambres avec services et espaces communs, pour une clientèle de jeunes âgés de 18 à 30  ans en démarche de réinsertion sociale. Spectre de rue prévoit ajouter un étage à l’édifice et  conserver la vocation commerciale au rez-de-chaussée pour y accueillir une coopérative.

Le projet, nommé Maison TAPAJEURS, bénéficie des services du Groupe de ressources techniques Atelier habitation Montréal. Depuis ses débuts, cette organisation a réalisé 187 rénovations d’immeubles et constructions neuves à vocation communautaire. 

Le FISFTQ est engagé depuis plus de 15 ans dans le financement de projets sociaux et communautaires. L’enveloppe budgétaire qui y est rattachée s’élève maintenant à plus de 50M$.

Le FISFTQ a contribué au démarrage de 16 projets sociaux au Québec totalisant 434 logements communautaires dont la valeur atteint 69M$.

Le taux d’intérêt demandé aux organismes communautaires est basé sur le taux des obligations du Canada auquel s’ajoute une prime. Selon Normand Bélanger, pdg du FISFTQ, le rendement obtenu est de l’ordre de 4 à 6% par année, «ce qui est tout à fait convenable avec la mission des dossiers-là».