/news/homepage

Hydro-Québec dans la mire de l'UPAC

Police anticorruption

Le commissaire de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière, a confirmé qu'Hydro-Québec faisait partie de ses quatre «grandes priorités» pour l'année 2015.

«On a des enquêtes, qui ne touchent pas nécessaires des dirigeants d'Hydro-Québec, mais qui touchent des contrats», a expliqué le grand patron de l'UPAC hier, ajoutant que son organisation s'intéresse à la société d'État depuis déjà plusieurs mois.

M. Lafrenière a également révélé que «les contrats des municipalités, les grands chantiers routiers et les dossiers informatiques» faisaient aussi parties des cibles de son équipe d'enquête.

Selon le Journal de Montréal, c'est la première fois que la police anticorruption divulgue autant de détails quant à Hydro-Québec, qui gère des revenus de près de 13 milliards de dollars et des dépenses pouvant atteindre 7,5 milliards de dollars par année.

La Romaine

En février 2013, le PDG d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, avait été incapable de répondre aux questions du député de la Coalition avenir Québec François Bonardel qui voulait savoir si la société d'État avait reçu la visite de l'UPAC. Il avait toutefois concédé que l'unité d'enquête s'était rendue sur le chantier du complexe hydroélectrique La Romaine afin de faire la lumière sur des contrats accordés à des firmes autochtones.

L'UPAC n'avait pas confirmé ou infirmé aucune information à ce sujet.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.