/news/homepage

Le gaz naturel préféré à l'électricité pour le chauffage

Constructions neuves

Michel Morin

Les grands entrepreneurs en construction se tournent de plus en plus vers le gaz comme source d'énergie pour le chauffage. Notre Bureau d'enquête a pu le constater avec les plus grands projets domiciliaires actuellement en cours dans la région de Montréal, sur la Rive-Sud comme sur la Rive-Nord, lorsque le gaz est disponible pour le chauffage des maisons et de l'eau chaude.

«Ça fait cinq ou six ans que le virage au gaz naturel a été fait par notre entreprise. Nous pensons que pour nos clients c'est une technologie plus économique, plus performante, plus stable et donc plus efficace du point de vue énergie», a déclaré à notre Bureau d'enquête Christian Faubert vice-président aux opérations chez Habitations Trigone à Brossard.

(capture d'écran, TVA Nouvelles)

Depuis 2008, lorsque le coût du gaz naturel était à son sommet, le coût du gaz pour chauffer une maison et l'eau chaude nécessaire pour répondre aux besoins de deux adultes et deux enfants, a baissé d'environ 25$ dollars au Québec.

Des exemples pratiques

Christian Faubert estime que pour chauffer un condo de trois pièces et demi, il en coûte 650$ comparativement à une facture qui serait de 775$ à 800$ pour le chauffage à l'électricité. Son groupe projette de construire 4000 unités. Le dernier projet de 40 logements est doté d'une unité d'appoint installée sur le toit de l'immeuble permet de rencontrer plus de 75% des besoins de chauffage des propriétaires qui conservent toujours des plinthes électriques dans leurs appartements.

(capture d'écran, TVA Nouvelles)

Dans le garage, on retrouve un plus grand chauffe-eau de type industriel, alimenté au gaz naturel, mais à peine trois fois plus grand qu'un chauffe-eau ordinaire, qui permet de satisfaire la demande d'eau chaude de l'ensemble des quarante propriétaires. Ces derniers bénéficient collectivement, du tarif commercial de Gaz Métro pour chauffer leur eau chaude, un tarif moins élevé que le tarif résidentiel applicable à un chauffe-eau domestique.

Rive-Nord et Saint-Jérôme

Sur la Rive-Nord à Terrebonne, le projet Urbanova de Grilli avec plus de 10 000 unités est sans conteste le plus grand projet de l'ensemble de la grande région de Montréal.

«Ici le projet est «bleu». Je ne connais aucun entrepreneur qui a refusé d'aller avec Gaz Métro», encore déclaré à notre Bureau d'enquête Martin Daunais président des Entreprises Daunais.

«Avec le gaz naturel, les coûts sont un peu plus élevés. On doit les inclure dans le prix de vente, mais malgré ça la clientèle préfère aller au gaz pour le confort», précise-t-il.

«C'est notre premier projet ou aucune maison n'est ici chauffée à l'électricité. Et plus les maisons sont grosses plus il est intéressant de chauffer au gaz naturel, parce que le coût d'acquisition de l'équipement est dilué à l'intérieur du prix» affirme pour sa part Jean-Sébastien Tremblay vice-président de Construction Voyer & Tremblay promoteur du projet du Quartier Montmartre à Saint-Jérôme, un projet de plus de 2000 unités.