/news/world

Le métro «s'attaque» à votre entrejambe!

New York

Les hommes qui s'avachissent en écartant tout grand les jambes sur les banquettes des transports en commun à New York sont la cible d'une nouvelle campagne de sensibilisation lancée par la Metropolitan Transit Authority (MTA).

Ce phénomène qui a désormais un nom, «manspreading», est visé par la MTA dans sa campagne 2015 portant sur la courtoisie dans les transports en commun, a rapporté le New York Times, samedi.

Sur une affiche publicitaire du MTA, on voit le dessin d'un homme qui s'éjarre sur un banc de métro, prenant ainsi deux places. Au-dessus du dessin, il est écrit «Hey l'ami, cesse de les écarter, s'il te plaît».

La question du «manspreading», mot qui veut dire littéralement «écartage» d'homme, est devenue populaire sur les médias sociaux et le sujet de plusieurs comptes Twitter.

(Photo gracieuseté du New York Times)

Kelly Rae O'Donnell, une utilisatrice du métro new-yorkais a expliqué qu'elle confronte régulièrement les hommes qui s'éjarrent et met leur photo sur Twitter. Toutefois, la plupart des hommes qu'elle rabroue ne bougent pas d'un poil.

«On me répond habituellement par un grommellement ou un refus catégorique de changer de position», a-t-elle dit en entrevue au quotidien new-yorkais.

Contrairement au métro de Montréal où les bancs peuvent asseoir seulement une ou deux personnes, les longues banquettes du métro de New York peuvent accueillir plusieurs personnes, c'est pourquoi le phénomène est y particulièrement problématique.

Plus de six millions de passagers montent chaque jour à bord du métro de New York. La campagne de la MTA vise aussi les personnes qui ont de gros sacs à dos.