/news/homepage

Affaire Ghomeshi: deux cadres de la CBC suspendus

Scandale à caractère sexuel

TVA Nouvelles

Deux cadres de la CBC sont en congé forcé à la suite du scandale à caractère sexuel impliquant l'ancien animateur vedette Jian Ghomeshi.

Un mémo cosigné Heather Conway, vice-présidente au service anglais de Radio-Canada, et Roula Zaarour, vice-présidente Personnes et culture à CBC/Radio-Canada, a été diffusé lundi sur internet.

Il indique que Todd Spencer, directeur général aux Ressources humaines, et Chris Boyce, directeur général de la radio de la CBC, seront absents dès aujourd'hui (lundi), et ce, jusqu'à nouvel ordre.

Ghomeshi avait été congédié de la CBC en octobre dernier. Il a été accusé de quatre chefs d'agression sexuelle et d'un chef de tentative d'étranglement pour vaincre la résistance.

Un récent reportage à l'émission The Fifth Estate, à la télévision de la CBC, laissait entendre que des membres de la direction du diffuseur public étaient au courant d'allégations concernant Ghomeshi plusieurs mois avant son renvoi.

Radio-Canada indique sur son site web que les deux hommes ont été suspendus.

«Nous ne pouvons ignorer la possibilité que cette décision provoque une autre ronde d'attention et de spéculations médiatiques, précise la note interne. Nous concédons qu'il s'agit d'une manière difficile de commencer la nouvelle année, mais, malgré nos défis actuels, nous surmonterons cette période, et nous avons un avenir prometteur.»

Le diffuseur public a embauché une avocate, Janice Rubin, pour mener une enquête indépendante sur les allégations d'inconduite sexuelle, de harcèlement et d'agression sexuelle concernant l'ancien animateur de l'émission «Q» sur des collègues féminines de travail.

Des femmes n'ayant pas travaillé à la CBC auraient aussi été victimes de M. Ghomeshi. Certaines d'entre elles se sont confiées à des médias.

Chris Boyce a indiqué lundi à l'Agence QMI qu'il n'avait rien à ajouter à la note interne de la CBC.