/regional/montreal/montreal

Les Français de Montréal sous le choc

Attentat contre Charlie Hebdo

La communauté française de Montréal est encore sous le choc au lendemain du terrible attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts, à Paris.

Plusieurs Français d'ici se sentent profondément interpellés par cette attaque terroriste et demeurent rivés à leurs écrans de téléphone ou d'ordinateurs pour suivre l'évolution de la situation.

Foule rassemblée devant l'hôtel de ville de Montréal (Agence France-Presse)

Après la consternation et l'indignation, l'heure est à la réflexion: nombreux sont nos cousins français à se poser des questions concernant la montée de l'extrémisme et l'intégration des immigrants dans leur pays d'origine.

De leur côté, les musulmans rencontrés disent partager la colère généralisée. Ils craignent maintenant d'être stigmatisés.

«C'est un geste qui n'a aucune relation avec l'Islam, avec les musulmans. On est avec les victimes qui ont été touchées», explique l'un d'entre eux.

«Maintenant, les gens, l'opinion publique, elle va se tourner vers nous, craint un autre. Et elle va mettre tout le monde dans le même panier, en fin de compte.»

Au-delà de la menace d'être stigmatisés, le Forum musulman canadien évoque aujourd'hui des risques pour la sécurité autour des mosquées du Québec.

«Il y a des adresses de quelques dirigeants qui sont diffusées, et une sorte d'appel à l'islamophobie», rapporte Samah Jebbari, du Forum musulman canadien.

D'une voix unanime, ils expriment leur crainte: que la peur du terrorisme ne se transforme en peur du musulman.

Rassemblements de solidarité

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville de Montréal, hier soir, à l'appel du maire Coderre, dans un mouvement de solidarité visant à démontrer leur soutien envers le peuple français.

Le maire Denis Coderre a pris la parole lors d'un rassemblement de solidarité devant l'hôtel de ville de Montréal (Agence France-Presse)

Démonstration d'appui également dans la ville de Québec, où des dizaines de Français mêlés à des Québécois se sont regroupés devant le consulat général de France pour dénoncer cet acte barbare.

«Ça me choque, ça me rend triste, j'espère que la France va bien réagir», dit une jeune Française établie à Montréal.

Un homme lui aussi à l'accent français se confie à notre journaliste: «Le Québec pour moi, c'est la France, un pays calme où on peut s'épanouir et élever une famille. La France a changé en 20 ans et il y a beaucoup de travail à faire pour remettre le pays en liberté.»

Plus de 100 000 Français habitent la région de Montréal, soit le plus fort contingent de ressortissants de cette origine au Canada.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie