/news/world

Charlie Hebdo en cinq langues, dans 25 pays

Trois millions d'exemplaires

TVA Nouvelles

Le prochain numéro de Charlie Hebdo, qui paraît mercredi dans plus d'une vingtaine de pays, sera traduit en cinq langues - arabe et turc notamment - et tiré à 3 millions d'exemplaires pour satisfaire les demandes arrivées du monde entier.

Préparé par les rescapés du sanglant attentat de la semaine dernière (12 morts), l'hebdomadaire satirique sera traduit en anglais, espagnol et arabe pour la version numérique, ainsi qu'en italien et turc pour la version papier, a précisé son rédacteur en chef Gérard Biard, lors d'une conférence de presse à Paris.

Le rédacteur en chef Gerard Briard (à gauche) et le chroniqueur Patrick Pelloux réconfortent le dessinateur Luz (au centre) lors de la conférence de presse de l'équipe survivante du journal (Reuters)

À la une du numéro réalisé par les «survivants» de Charlie Hebdo, le prophète Mahomet est croqué vêtu de blanc, la larme à l'oeil, tenant la pancarte «Je suis Charlie», slogan des millions de manifestants qui, en France et à l'étranger, ont défilé pour condamner les attaques qui ont fait 17 morts en trois jours.

«Tout est pardonné», titre le journal qui faisait l'objet de menaces récurrentes de la part de groupes islamistes depuis sa première publication en 2006 de caricatures du prophète Mahomet.

Hébergés par le quotidien de gauche Libération à Paris, une quinzaine de collaborateurs du journal ont préparé depuis vendredi ce numéro exceptionnel avec des ordinateurs prêtés par le journal Le Monde.

Devant l'avalanche de demandes, le tirage a été porté à 3 millions d'exemplaires, contre 60 000 habituellement, du jamais vu dans l'histoire de la presse française. Les distributeurs prévoient d'en expédier 300 000 à l'étranger, dans une vingtaine de pays.

Pour la version turque, l'hebdomadaire a noué un partenariat avec le journal d'opposition Cumhuriyet et sera vendu en même temps que lui. «La Turquie vit un moment difficile et la laïcité y est attaquée», a souligné Gérard Biard, estimant que cette version turque était «la plus importante».

Selon un journaliste du quotidien turc qui a requis l'anonymat, la direction du titre discutait encore mardi soir des modalités de la publication, mercredi, de «tout ou partie de la version turque».

Ces dernières années, la publication de caricatures de Mahomet a valu de vives critiques à Charlie Hebdo en Turquie. Des ministres du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir ont dénoncé à plusieurs reprises les «provocations» de l'hebdomadaire.

Le plus haut dignitaire religieux de Turquie, Mehmet Görmez, a condamné la semaine dernière sans restriction l'attentat contre Charlie, mais s'est élevé contre le dénigrement des valeurs de l'islam «au nom de la liberté d'expression».

Pas sur les sites turcs

Mardi, la plupart des sites internet des journaux turcs ont décrit la «une» du numéro à paraître mercredi, mais aucun ne l'a reproduite. La tradition musulmane interdit la reproduction du prophète.

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a «mis en garde» mardi contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet. Elle a condamné la couverture de Charlie, y voyant «une provocation injustifiée pour les sentiments de 1,5 milliard de musulmans à travers le monde».

Les organisations représentatives des quelque 3,5 à 5 millions de musulmans de France ont quant à elles appelé la communauté «à garder son calme en évitant les réactions émotives».
Charlie Hebdo a également noué un partenariat avec le quotidien italien Il Fatto Quotidiano, et de nombreux médias de par le monde - journaux et sites web - ont publié mardi par solidarité la une du prochain numéro.

Près d'un million d'euros avaient été recueillis mardi au profit de Charlie Hebdo, a annoncé l'association qui centralise la collecte destinée au journal satirique.

Avant l'attentat, Charlie Hebdo était au bord de la faillite et craignait de disparaître, faute de ventes suffisantes. Un appel aux dons lancé en novembre n'avait recueilli que quelques dizaines de milliers d'euros en fin d'année.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie