/news/law

Sonia Blanchette s'est laissée mourir de faim

Accusée du meurtre de ses enfants

Sonia Blanchette, accusée du meurtre de ses trois enfants à Drummondville, est morte dans la nuit de jeudi à vendredi, a confirmé le centre hospitalier où elle était soignée.

Après plusieurs reports, le procès de cette mère devait se tenir en octobre 2016, quatre ans après les événements. Celle qui faisait une grève de la faim est décédée à l'hôpital Sacré-Cœur de Montréal.

Sonia Blanchette était accusée des meurtres prémédités de ses enfants : Lorélie 5 ans, Loïc 4 ans et Anaïs, 2 ans. Elle était détenue à la prison Tanguay où elle avait donné naissance à un enfant.

La juge Marie-Josée Ménard avait décidé en octobre 2013, au terme de l'enquête préliminaire, de citer à procès Mme Blanchette.

Sonia Blanchette. (Photo archives Agence QMI)

Le 2 décembre 2012, dans son logement de la rue Turcotte à Drummondville, la femme leur a donné la mort par noyade dans la baignoire. Ces tristes événements se sont produits pendant une visite des enfants chez leur mère.

Le père, Patrick Desautels avait la garde légale. Sonia Blanchette a profité de l'absence de sa mère, qui devait superviser la visite, pour passer à l'acte.

Ce dernier craignait que l'avocate de Sonia Blanchette plaide l'article 16 du Code criminel, soit la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

Lorélie, Anaïs et Loïc (Photo gracieuseté)

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.