/regional/montreal/montreal

Un jeu vidéo thérapeutique

Développé par Ubisoft

Un nouveau jeu vidéo visant à traiter l'amblyopie, un trouble oculaire qui peut entraîner la perte de vision d'un oeil, a été présenté mardi.

Le jeu Dig Rush a été développé grâce à une collaboration entre le studio de jeux vidéo Ubisoft et la firme Amblyotech, à partir d'une méthode brevetée par des chercheurs de l'Université McGill.

Il se joue sur une tablette électronique avec des lunettes 3D et soumet les yeux à différents niveaux de contraste de rouge et de bleu. L'objectif est d'ajuster les contrastes en fonction du niveau de force et de faiblesse de chaque œil. Le médecin traitant peut ajuster les contrastes au fur et à mesure des progrès réalisés.


(Agence QMI)

Dig Rush a été développé grâce à une collaboration entre le studio de jeux vidéo Ubisoft et la firme Amblyotech, à partir d'une méthode brevetée par des chercheurs de l'Université McGill.

L'amblyopie, un trouble oculaire aussi appelé «œil paresseux», affecte environ 3% des enfants dans le monde. S'il n'est pas soigné, il est l'une des principales causes de cécité chez les adultes. Le traitement habituel consiste à faire porter au patient un bandeau oculaire sur son œil fort, afin de forcer l'œil faible à travailler.

«Les traitements existants comportent plusieurs limites. Par exemple, le bandeau oculaire est inconfortable et peut causer une stigmatisation sociale pour ceux qui le portent, notamment les enfants», a expliqué Joseph Koziak, président-directeur général d'Amblyotech.


(Agence QMI)

Des études ont démontré que le jeu Dig Rush permet d'améliorer significativement l'acuité visuelle des personnes souffrant d'amblyopie, générant notamment le retour d'une vision binoculaire. En effet, plutôt que d'entraîner l'œil faible à reprendre des forces, les patients jouant à Dig Rush doivent entraîner leur cerveau à utiliser leurs deux yeux grâce à la perception de contrastes de rouge et de bleu au travers de lunettes 3D.

«Il s'agit d'un bon exemple de l'impact positif que peuvent avoir les technologies du jeu vidéo et nous sommes très fiers d'y être associés», s'est réjoui Mathieu Ferland, producteur à Ubisoft Montréal.

Dès qu'il aura obtenu les approbations et autorisations nécessaires, ce jeu vidéo thérapeutique pourra remplacer avantageusement la méthode du bandeau oculaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.