/regional/montreal/montreal

Charkaoui accepte d'avoir un observateur dans ses cours

Collège de Maisonneuve

TVA Nouvelles

Le directeur de l'École des compagnons, Adil Charkaoui, a fait savoir vendredi qu'il respectera la nouvelle directive émise par le Collège de Maisonneuve, qui déléguera à l'avenir un observateur lors des cours qu'il donnera les fins de semaine dans les locaux de l'établissement d'enseignement.

M. Charkaoui a toutefois ajouté dans un communiqué qu'il se réservait le droit de contester la directive, «si les avis juridiques de ses avocates concluaient qu'elle est discriminatoire à son égard et/ou qu'elle se trouve en violation des chartes québécoises ou canadiennes des droits et libertés».

L'observateur aura pour mandat de s'assurer qu'il n'y a pas de propos qui incitent à la violence dans les cours de M. Charkaoui, comme le stipule le code de vie du cégep.

Sept jeunes qui auraient suivi des ateliers donnés par l'École des compagnons dans des locaux loués au Collège de Maisonneuve, à Montréal, seraient partis vers la Syrie pour joindre les rangs de l'État islamique.

Le Collège de Maisonneuve avait dans un premier temps décidé de suspendre le contrat de location de l'École des compagnons de M. Charkaoui, avant de revenir sur sa décision jeudi, mais à la condition que l'École accepte la présence d'un observateur.