/news/world

Mort d'un Noir grièvement blessé lors d'une arrestation

Baltimore

Agence France-Presse

Un homme noir grièvement blessé aux cervicales lors de son arrestation à Baltimore a succombé à ses blessures dimanche, un nouveau décès qui a soulevé de vives protestations et la promesse de l'ouverture d'une enquête.

Cette affaire survient après une longue liste de Noirs, souvent non armés, tués par des policiers blancs, accusés de racisme et d'usage excessif de la force.

Freddie Gray, 25 ans, est mort des suites d'une fracture des vertèbres cervicales après avoir été arrêté le 12 avril, ont indiqué les autorités locales.

Selon le journal Baltimore Sun, la police n'a pas expliqué comment il avait été blessé ni pourquoi il avait été arrêté.

(Crédit photo: CBS)

«C'est au cours de son arrestation, alors qu'il n'avait commis aucun crime --en tout cas aucun qui justifie une arrestation, sauf le fait que c'était un Noir et qu'il courait-- que sa colonne vertébrale a été sectionnée, sectionnée à 80%, dans la région du cou», a déclaré lors d'une conférence de presse William Murphy Jr, un avocat de la famille de Gray, cité par le Baltimore Sun.

Une centaine d'habitants et des militants se sont rassemblés dimanche soir devant le commissariat de Baltimore, la plus grande ville de l'État du Maryland, pour demander des explications à la police.

La maire de la ville, Stephanie Rawlings-Blake a annoncé l'ouverture d'une enquête. «Je veux que les citoyens sachent exactement comment cela est arrivé et si nécessaire, je m'assurerai que les personnes responsables en répondent», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse.

Lundi matin, interrogée sur la chaîne de télévision CNN, elle a renouvelé sa «promesse» de faire toute la lumière sur cet incident. «Et nous allons le faire en coopération avec le bureau du procureur de l'État du Maryland et d'une façon qui autorise un contrôle extérieur», a-t-elle ajouté, précisant qu'une enquête indépendante serait également menée.

«Je veux que le public ait foi et confiance dans l'information que nous fournirons», a poursuivi Mme Rawlings-Blake.

Elle a par ailleurs précisé qu'«au moins dix» policiers avaient été interrogés, sans être en mesure d'indiquer combien ont été directement impliqués dans ce drame.

Cette affaire survient dans un contexte de tensions raciales ravivées par plusieurs bavures policières qui ont provoqué des dizaines de manifestations aux États-Unis, virant parfois à l'émeute. Le mécontentement de la population a été d'autant plus grand que les policiers ayant brutalisé ou tué des hommes noirs non armés n'ont pas été inculpés.

Début avril, un policier blanc, Michael Slager, a été inculpé pour le meurtre de Walter Scott, 50 ans, qui a été abattu de cinq balles dans le dos à North Charleston, en Caroline du Sud, un drame qui a été filmé par un passant.

Incorrect or missing Brightcove Settings