/news/homepage

Les virus de la gastroentérite: plus contagieux qu'on ne le pense!

Étude québécoise

Johanne Roy

Les virus responsables de la moitié des cas de gastroentérite peuvent se propager dans l'air jusqu'à plusieurs mètres des personnes infectées, ont découvert des chercheurs de l'Université Laval.

Ce mode de propagation jusqu'ici inconnu des norovirus - un groupe de virus qui provoquent la gastroentérite - pourrait expliquer pourquoi les éclosions de gastroentérite sont si difficiles à contenir.

«Les mesures appliquées en milieu hospitalier ne visent qu'à limiter les contacts directs avec les patients infectés, signale la professeure Caroline Duchaine, de la Faculté des sciences et de génie, qui a supervisé cette étude. A la lumière de nos résultats, il faudrait revoir ces règles en tenant compte de la possibilité d'une dissémination aérienne des norovirus.»

L'équipe de recherche a mené ses travaux dans huit hôpitaux et CHSLD au moment où la gastroentérite frappait une partie des patients. Des prélèvements d'air ont été effectués à un mètre des malades, devant l'entrée de leur chambre et au poste des infirmières.

Concentrations importantes

Les analyses ont révélé la présence de norovirus dans l'air de six des huit centres étudiés, cela, à des concentrations importantes. Les chercheurs ont détecté des virus dans 54 % des chambres des patients infectés, 38 % des corridors donnant accès à ces chambres, ainsi que la moitié des postes d'infirmières.

Les concentrations de virus allaient de 13 à 2350 par mètre cube d'air. Or, une dose d'une vingtaine de norovirus est généralement suffisante pour provoquer une gastroentérite.