/news/homepage

Deux morts dans l'écrasement d'un petit avion

Saint-Lazare

L'écrasement d'un petit avion a fait deux morts, jeudi midi, près de l'aéroport de Saint-Lazare, à l'ouest de Montréal. Les occupants de l'appareil, qui a pris feu après l'impact, n'ont eu aucune chance.

C'est un témoin qui a contacté les services d'urgence un peu avant 12h30, après avoir aperçu l'ultraléger piquer du nez pour ensuite s'écraser sur une terre agricole qui borde la route de la Cité des Jeunes.

«J'étais en train de m'essuyer les mains et je regardais par la fenêtre lorsque j'ai vu l'avion s'écraser. Il était complètement à la verticale», a raconté Danielle St-Hilaire, qui a vu l'horrible scène se dérouler sous ses yeux.


(Agence QMI)

La femme, qui se trouvait dans son commerce au moment des faits, a ensuite aperçu une épaisse fumée noire se dégager de la carcasse de l'appareil. «Quelques instants plus tard, le feu a commencé», laisse tomber Mme St-Hilaire.

Lorsqu'elle a vu la violence avec laquelle l'ultra-léger a percuté le sol, Danielle St-Hilaire s'est rapidement faite à l'idée qu'il n'y aurait aucun survivant. Elle avait raison.

Plusieurs ambulances ont été dépêchées sur les lieux, mais aucun transport à l'hôpital n'a été effectué.


(Agence QMI)

Les corps carbonisés des deux victimes, qui se trouvaient au milieu des débris de l'appareil, ont été recouverts d'une couverte jaune. Leur mort était évidente.

Selon nos informations, le petit appareil avait décollé de Gatineau en fin d'avant-midi et devait se poser à l'aéroport de Saint-Lazare. L'écrasement a d'ailleurs eu lieu à moins de 500 mètres de la piste d'atterrissage.

D'après nos sources, le pilote aurait émis un signal de détresse quelques secondes avant que l'ultraléger ne pique du nez.


(Agence QMI)

Les circonstances entourant l'écrasement étaient toujours inconnues jeudi après-midi. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête, tout comme le Bureau de la sécurité des transports, qui a envoyé des enquêteurs sur les lieux du drame.

La météo était idéale lors de l'accident, ce qui ajoute au mystère du drame.

-Avec la collaboration de Denis Therriault

Incorrect or missing Brightcove Settings