/buzz

Crevettes de Matane ou de Sept-Îles?

Un débat renaît

TVA Nouvelles

Si plusieurs villes du Québec se disputent la paternité de la poutine, un débat semblable renaît autour de la crevette nordique.

Le petit crustacé provient-il de Matane ou de Sept-Îles?

Des deux côtés du fleuve, on s'approprie le crustacé. Depuis plusieurs années, l'information voulant qu'il est faux de prétendre que la crevette vient de Matane alors qu'elle est pêchée au large de Sept-Îles a fait son chemin.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, corrige systématiquement ceux qui prétendent que la crevette nordique provient, en fait, de Sept-Îles.

«Les crevettes, elles proviennent du Saint-Laurent. Elles sont transformées à Matane. C'est même une marque déposée. Alors, les crevettes de Matane, c'est connu à la grandeur du Québec et dans le monde», dit le député Pascal Bérubé.

Mais sa collègue de la Côte-Nord, la députée de Duplessis, Lorraine Richard, estime comme bien des Nord-Côtiers que le terme «crevette de Sept-Îles» est plus approprié.

«Pascal, il voudrait ravoir la crevette du côté de Matane, mais ses pêcheurs doivent être très bien reçus quand ils viennent à Sept-Îles, puis qu'ils reviennent d'année en année pêcher dans notre coin de pays», réplique la députée de Duplessis

La réponse n'est pas si simple

Pascal Bérubé a raison de dire que la crevette est transformée à Matane, au Bas-Saint-Laurent, et dans d'autres villes en Gaspésie. Mais Lorraine Richard a elle raison d'affirmer que la plupart des captures de crevettes se font près des côtes de la Côte-Nord, particulièrement au large de Sept-Îles.

Et les crevettes fraîches vendues en saison dans les poissonneries à travers le Québec peuvent provenir de Sept-Îles, de Matane, ou d'autres villes maritimes du Québec.

Crevettes de Sept-Îles ou de Matane? Le débat peut durer encore très longtemps.