/regional/montreal/montreal

Matthew a reçu sa greffe de moelle osseuse

Campagne de financement sur Facebook

Matthew Schreindorfer, ce jeune homme de 25 ans de Laval, atteint d'une forme rare de Leucémie, qui avait fait une campagne de financement afin d'amasser l'argent nécessaire pour recevoir un traitement expérimental aux États-Unis, a finalement reçu une greffe de moelle osseuse vendredi.

C'est une victoire pour Matthew et son épouse, Katia Luciani. Après avoir subi la délicate intervention hier à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, il a été placé en isolement.

«Il va bien. Il dort en ce moment!», a indiqué son épouse.

Matthew subissant un traitement préalable à la greffe, l'introduction du médicament immunosuppresseur ATG. (Crédit photo: gracieuseté Facebook)

L'identité du donneur n'a pas été révélée, mais il a été trouvé dans la banque internationale qui compte 25 millions de personnes. Au total, trois donneurs étaient compatibles avec Matthew.

«Il a été chanceux d'en avoir trois, il y a des gens qui n'en ont aucun», a commenté Katia.

Leucémie aiguë lymphoblastique

Le cauchemar du jeune couple a commencé au retour de son voyage de noces dans les Caraïbes, en juin dernier. Matthew Schreindorfer ressent alors les premiers symptômes de son cancer: fièvre, foie gonflé, mal de gorge, épuisement. Puis, le diagnostic tombe, il s'agit d'une leucémie aiguë lymphoblastique.

Il subit alors de multiples traitements de chimiothérapie et quelques traitements expérimentaux à Montréal, sans toutefois se qualifier pour la greffe.

«On n'était pas capables de l'amener à moins de 5% de cancer dans sa moelle osseuse pour pouvoir faire la greffe», a expliqué sa conjointe.

Matthew et Katia (Crédit photo: gracieuseté YouCaring.com)

Un espoir demeure toutefois à ce moment, puisqu'un traitement expérimental est disponible, mais uniquement à New York et au coût de 800 000$ CAN. Le couple lance alors une campagne de financement qui obtient un retentissant succès auprès des Québécois et leur permet d'atteindre cet objectif.

«C'est vraiment émouvant de voir que les gens se sont mis ensemble pour ramasser autant d'argent pour lui, pour lui sauver la vie. Je veux dire, c'était un traitement que, s'il ne l'avait pas, c'était la chimiothérapie palliative. Il n'y avait plus rien à faire», s'est souvenue Katia.

Matthew et Katia (Crédit photo: gracieuseté YouCaring.com)

Matthew a eu la chance de trouver son sauveur, un donneur compatible, mais 78 autres Québécois sont toujours en attente d'une greffe de moelle osseuse. En 2014, à la suite de campagnes médiatiques, 28 000 Québécois ont commandé une trousse de prélèvements d'ADN dans le but de devenir des donneurs potentiels, mais des milliers ne l'ont jamais renvoyée.

«14 000 trousses ont été retournées à Héma-Québec, ce qui donne un taux de retour de 50%», a fait savoir le porte-parole d'Héma-Québec, Laurent Paul Ménard.

Matthew devrait demeurer à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont pendant quatre à six semaines avant de pouvoir retourner chez lui afin de poursuivre sa convalescence.

- D'après un reportage d'Harold Gagné