/regional/estduquebec/gaspesie

Le CEDFOB publie son étude sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette

Impacts économiques

Le Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB) a dévoilé les résultats d'une étude sur les impacts économiques de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

L'étude du CEDFOB du cégep de Baie-Comeau tire deux grandes conclusions dont la première veut que plus l'arbre est atteint depuis longtemps par l'insecte, plus sa fibre est foncée; ce qui nécessite davantage de produits chimiques pour le blanchiment à l'usine. L'étude démontre aussi que la tordeuse n'influence pas l'humidité de la fibre.

Le centre de recherche veut préciser ses résultats avec d'autres données du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs menées sur la forêt nord-côtière. «Si ces classes de défoliation qui sont importantes sont marginales, on ne travaillera peut-être pas pour trouver des solutions. Par contre, si elles sont nombreuses sur notre territoire, alors là il y a peut-être des éléments qui doivent être pris en contre dans une étude subséquente» a expliqué Michael Cosgrove, du Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale.

Actuellement, le comité de la crise forestière espère trouver des pistes de solutions pour utiliser au maximum ce bois affecté par la tordeuse et mettre les conflits entre les différents groupes de côté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.